Logo Brivanimal

Le rat géant de Gambie

Bouton pour la version imprimable

Rat géant de Gambie

Photo de patriarch38

Le rat a souvent l’image d’un nuisible. Or depuis quelques temps, cet animal sauve des vies.
Effectivement, dans certains pays touchés par la guerre où des mines anti-personnel ont été utilisées et qui tuent ou démembrent même longtemps après la fin du conflit, le rat géant de Gambie permet de déminer des champs.
Un exemple de plus qui démontre les capacités et l’intelligence du rat.


Durée de vie : 6 à 7 ans

Alimentation : graines et fruits

Poids adult : environ 1,5 Kg

Taille adulte : 75 cm

Habitat : Il vit essentiellement en forêt où il utilise des troncs d’arbres creux pour y faire son nid. On peut aussi le voir, plus rarement, en savane où il utilise des termitières ou des roches avec anfractuosités pour se loger. Contrairement au Rattus norvegicus, il est solitaire.

Gestation :

  • Durée : 42 jours
  • Nombre de petits : 2 ou 3 par portées

Comment cet animal s’est fait embaucher pour le déminage ?

C’est en 1997 qu’une association belge, Apopo, s’est intéressée pour la première fois aux capacités du rat géant de Gambie. Elle réalisera quelques études pour ensuite travailler avec l’université d’agriculture Sokoine, en Tanzanie. Par la suite, le centre international de déminage de Genève s’associera à ces travaux.

Qu’est ce qui peut faire du rat un bon démineur ?

Le rat possède un système olfactif très développé, ce qui lui permet de détecter les odeurs dégagées par les explosifs. Une fois la mine détectée, le rat gratte pour indiquer le lieu à son collègue humain et se voit récompensé par une friandise.

Il présente aussi trois avantages par rapport au chien :

  • Son poids; il ne déclenche pas les mines même s’il marche dessus
  • Espèce d’Afrique donc plus résistant aux maladies tropicales
  • peut travailler avec différents formateurs

Il présente cependant un inconvénient; on peut plus facilement faire suivre un parcours précis à un chien alors que pour le rat, il faut d’abord baliser le chemin.
Ce qui est dangereux pour les démineurs devant marcher sur le terrain non examiné.

Pourquoi le rat géant de Gambie et non pas le rat de laboratoire habituel ?

Comme dit plus haut, cette espèce est plus résistante aux maladies tropicales donc plus apte à travailler là où on a besoin d’elle. Sa durée de vie plus longue est aussi un argument qui a joué en sa faveur.

Le rat géant de Gambie laborantin

Cet animal a aussi fait son entrée dans les laboratoires médicaux. Vous me direz que ceci n’est pas nouveau et que depuis longtemps l’homme s’est servi du rat pour diverses expériences. Sauf cette fois ! Le rat n’est pas cobaye mais vient en aide aux laborantins. On s’est aperçu que grâce à son flaire, il était capable d’examiner plusieurs échantillons de sang de patients, de dire si oui ou non ils sont infectés par la tuberculose, alors qu’il faudrait plusieurs heures avec les techniques classiques pour étudier autant de cas.

Vous pouvez supporter cette initiative en adoptant un rat. Plus d’informations à cette adresse :
Apopo Herorat

Crédits :
Photo de patriarch38

Laissez un commentaire

*