Logo Brivanimal

Laïka De Sibérie Orientale

Bouton pour la version imprimable
Laïka de Sibérie orientale

Photo* d’origine : Veselin Georgiev
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 5 : Chiens de type Spitz et de type primitif
Section 2 : Chiens nordiques de chasse

Standard FCI n°305 :

Origine :

Russie

Caractère :

Stable et équilibré. Chien vigoureux avec le sens olfactif et de détection du gibier très développé, ayant une passion pour la chasse, surtout celle du grand gibier. Très indépendant lors de la chasse. Amical, gentil et digne de confiance envers l’être humain.

Taille :

Hauteur au garrot :

  • Mâles: 57-64 cm
  • Femelles: 53-60 cm

Bref aperçu historique :

Ce chien de chasse originaire de la Russie est l’un des plus courants de la région de Taïga et des régions montagneuses de la Sibérie Centrale et Orientale. La race a évoluée à partir de la progéniture des Laiki Tungus, Yakut, pré-Baïkal et pré-Amur. La première description du Laika pré-Amur, devenue plus tard la base du standard, date du début du 20 ème siècle. Le Laïka de Sibérie Orientale a acquis le statut de race en 1947. Le standard provisoire a été publié en 1949 et le standard définitif a été reconnu en 1981.
De nos jours le Laïka de Sibérie Orientale est bien répandu dans ses régions d’origine. Des cheptels venant des élevages reconnus pour leur type et leur capacité au travail ont été introduits dans la région d’Irkoutsk de la Fédération Russe.
Une population importante se trouve dans la Russie Occidentale surtout dans les régions de Leningrad, Smolensk et Tver ainsi qu’autour de Moscou. Le Laïka de Sibérie Orientale est aussi très apprécié en Scandinavie.

Aspect général :

Chien de taille moyenne d’une constitution forte et compacte. La longueur du corps, de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse, est légèrement supérieure à la hauteur au garrot. La tête est relativement grande et très forte.
Les muscles sont bien développés. Ossature forte; plus puissante chez le mâle que chez la femelle. Le dimorphisme sexuel est bien prononcé.

Allures :

Allures aisées. L’allure typique est un trot allongé en alternance avec le galop ou la marche.

Robe :

  • Qualité du poil: Le poil de couverture est dur et droit. Le sous-poil est bien développé, doux, abondant et laineux. Sur la tête et les oreilles le poil est dense, court et brillant. Sur les épaules et autour du cou le poil est plus long et forme une collerette; sur les joues il forme des favoris. Chez les mâles le poil est plus long sur le garrot. Les membres sont couverts d’un poil court, dur et dense qui est légèrement plus long sur la face arrière des membres antérieurs. Sur la face arrière des membres postérieurs le poil forme des pantalons sans franges.
    Il y a du poil de protection, comme une brosse, entre les doigts. Sur la queue le poil est abondant, droit et dur et légèrement plus long sur la face inférieure mais sans franges.
  • Couleur du poil : Les couleurs les plus typiques sont noir et feu, noir, noir et blanc, blanc et blanc avec taches – pie. Des petites taches dans les nuances de la couleur principale sont admises sur les membres.

Proportions importantes :

Les mâles s’inscrivent presque ou totalement dans un rectangle; les femelles sont légèrement plus longues.
L’indice de format (hauteur/longueur) :

  • Mâles : 100/104 – 109
  • Femelles : 100/106 – 111

Chez les mâles la hauteur au garrot est supérieure à la hauteur à la croupe de 1 à 2 cm; chez les femelles elle est égale, ou supérieure de 1 cm, à la hauteur à la croupe. La longueur du museau est légèrement inférieure à la moitié de la longueur de la tête.
La hauteur du coude au sol est égale à la moitié de la hauteur au garrot.

Peau :

Suffisamment épaisse et élastique; sans plis ni tissu sous-cutané.

Tête :

Puissante, plutôt grande par rapport au corps; en forme de coin; vue de dessus elle forme un triangle équilatérale. La région crânienne est relativement large, surtout chez les mâles.

  • Région crânienne :
    • Crâne: La longueur du crâne est légèrement supérieure à la largeur. Les arcades sourcilières sont peu développées; la protubérance occipitale est nettement marquée.
    • Stop: Modérément prononcé.
  • Région faciale :
    • Truffe: Noire, de taille moyenne. Chez les sujets à robe blanche ou fauve une truffe brune est admise.
    • Museau: La longueur du museau est légèrement inférieure à la longueur du crâne.
      Vu de profil, il a la forme d’un coin, modérément tronqué.
    • Lèvres: Modérément jointives mais pas pendantes.
    • Mâchoires / dents: Dents blanches, larges, fortes, bien développées et implantées à intervalles réguliers. Dentition complète (42 dents); articulé en ciseaux.
    • Joues: Zygomatiques prononcés mais sans exagération.
    • Yeux: De grandeur moyen, de forme ovale, placés de biais, ni enfoncés ni saillants avec une expression amicale et franche. La couleur est marron foncée ou toute autre nuance de marron en accord avec la couleur de la robe.
    • Oreilles: Dressées, mobiles, en forme de V avec les extrémités pointues ou légèrement arrondies. Elles sont écartées, en ligne avec les yeux. Les lobes sont peu développés. L’intérieur du pavillon est bien poilu.

Cou :

Musclé, sec, coupe transversale ronde ou légèrement ovale; la longueur est égale à celle de la tête ou légèrement plus courte. Inséré à approximativement 40 – 50° à l’horizontale.

Corps :

  • Ligne de dessus: Solide et droit, s’inclinant du garrot à l’attache de la queue.
  • Garrot: Bien développé, prononcé (surtout chez les mâles), s’élevant de 1 à 2 cm au-dessus de la ligne supérieure; modérément développé chez les femelles.
  • Dos: Droit, fort, bien musclé, modérément large.
  • Rein: Court, modérément large, bien musclé et légèrement voussé.
  • Croupe: Large, relativement longue, légèrement oblique.
  • Poitrine: Large, bien descendue (elle atteint la pointe du coude ou la dépasse de 1 – 2 cm, surtout chez les mâles), longue, coupe transversale ovale.
  • Ligne de dessous et ventre: Relevée; la ligne allant de la poitrine à la cavité abdominale est légèrement relevée.

Queue :

Enroulée ou en forme de faucille, retombant sur le dos. Une queue en forme de faucille qui ne touche pas le dos ou qui est portée à l’horizontale est acceptable. Etirée, elle atteint le jarret ou elle peut être de 1-2 cm plus courte.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble: Les antérieurs sont secs et musclés; vu de devant ils sont droits, modérément écartés et parallèles. La longueur des antérieurs, du coude au sol, est égale à la moitié de la hauteur au garrot.
    • Epaule: L’omoplate est longue, musclée et modérément inclinée.
    • Bras: Long, modérément incliné, musclé. L’angle entre l’omoplate et le bras est bien défini.
    • Coude: Placé près du corps; la pointe du coude est bien développée et placée en arrière parallèle à l’axe du corps.
    • Avant-bras: Droit, sec, musclé; la coupe transversale est ronde. Vus de devant, les avant-bras sont modérément écartés et parallèles.
    • Métacarpe: Pas long; vu de profil il est légèrement incliné.
    • Pied antérieur: Rond ou légèrement ovale; cambré avec les doigts bien serrés.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble: Musclés avec les angulations de toutes les articulations bien définies. Vus de derrière, les postérieurs sont droits et parallèles.
    • Cuisse: Modérément longue, placée légèrement en oblique.
    • Grasset (genou): Bien angulé.
    • Jambe: Longue, placée en oblique ; pas plus courte que la cuisse.
    • Métatarse (jarret): Presque vertical. Vu de profil, un trait perpendiculaire tiré de la pointe des fesses au sol, doit tomber juste devant le jarret ou légèrement en avant.
    • Pied postérieur: Rond ou légèrement ovale; cambré avec les doigts bien serrés. Un peu plus petit que le pied antérieur.

Lien :

Club Français Des Chiens Nordiques Et Des Spitz Du Japon
Les Charmilles Route de la Bâte
78730 Rochefort-en-Yvelines

Laissez un commentaire

*