Logo Brivanimal

Epagneul D’Eau Irlandais

Bouton pour la version imprimable
Epagneul D'Eau Irlandais

Photo* d’origine : Pleple2000
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 8 : Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier et chiens d’eau
Section 3 : Chiens d’eau

Standard FCI n°124 :

Origine :

Irlande

Caractère :

Fier, combinant grande intelligence et endurance avec un caractère fait de hardiesse et de fougue; sa vitalité et sa fidélité sont à toute épreuve. Bon chien de famille qui a le sens de l’humour mais réservé avec les étrangers.

Taille :

  • Mâles : 53-59 cm.
  • Femelles : 51-56 cm

Bref aperçu historique :

L’origine précise de la race reste obscure. On pense généralement que l’épagneul d’eau irlandais s’est développé à partir de chiens persans parvenus en Irlande en passant par l’Espagne. La première attestation en Irlande concernant des chiens d’eau chassant la sauvagine date de l’an 1600. Ainsi nous savons que des chiens au poil imperméable ont été employés en Irlande avant même l’introduction du fusil de chasse à petit plomb. Le seul témoignage objectif de l’ascendance de l’épagneul d’eau irlandais est son trait particulier le plus frappant, sa queue de rat. Cette particularité ne se rencontre chez aucun autre chien du même genre et rend très vraisemblable l’hypothèse selon laquelle la race actuelle descend d’un ancêtre irlandais autochtone. Cette queue est à l’origine des noms que l’on a donnés à la race : « whip tail » (queue en forme de fouet) ou de « rat-tail » (queue de rat).
De toute façon, au cours de la seconde moitié du 19ème siècle, les descendants de ces chiens ont été reconnus et ont obtenu de grands succès aux expositions canines. Un club a été fondé en 1890 en vue de la promotion de l’épagneul d’eau irlandais.

Aspect général :

Elégant, bien d’aplomb, construit en force, compact et trapu.

Allures :

L’allure est particulière à la race. De par sa cage thoracique en tonneau, ce chien roule dans ses allures.

Robe :

  • Qualité du poil : Bouclettes crépues serrées et épaisses; texture ne rappelant aucunement la laine, mais d’aspect naturellement huileux. Le dos et les faces latérales du cou doivent présenter des boucles semblables à celles qui se trouvent sur le corps. La gorge présente un poil lisse qui dessine une marque en forme de « V » qui va de l’arrière de la mâchoire inférieure au sternum. Les membres antérieurs présentent tout autour des franges abondantes qui sont cependant plus courtes à la face antérieure. Plus bas que les jarrets, les postérieurs doivent avoir un poil ras sur la face antérieure, mais, sur la face postérieure, ils sont frangés jusqu’aux pieds.
  • Couleur du poil : Robe marron puce soutenu (brun foncé). Le blanc au poitrail est un défaut.

Tête :

Crâne et ensemble de la tête de bonnes dimensions.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Haut et bombé en dôme, de bonne longueur et assez large pour offrir une boîte crânienne spacieuse. Le toupet sur la tête consiste en de longues boucles lâches formant vers le bas une pointe bien définie entre les yeux; ce toupet ne doit pas avoir l’aspect d’une perruque barrant le front en ligne droite.
    • Stop : En pente douce.
  • Région faciale :
    La face est parfaitement rase. Le poil pousse en une ligne étroite formant une barbe à l’arrière de la mâchoire inférieure.

    • Truffe : Grande et bien développée, de couleur marron foncé.
    • Museau : Long, fort et quelque peu carré dans son aspect.
    • Dents : Fortes et régulières. Articulé en ciseaux.
    • Yeux : Relativement petits, en forme d’amande, de couleur ambre foncé à noisette foncé, d’une expression très intelligente.
    • Oreilles : Très longues avec pavillon arrondi en forme de lobe; attachées bas, elles pendent en étant bien appliquées le long des joues et sont couvertes de longues boucles torsadées.

Cou :

Assez long, fort, galbé (portant la tête bien au-dessus du niveau du dos) et solidement greffé sur les épaules.

Corps :

Doit être de bonne taille; il donne dans son ensemble l’impression d’être en forme de tonneau, aspect accentué par la courbure des côtes. L’ensemble est fort et bien musclé.

  • Dos : Court, large et horizontal, solidement attaché à l’arrière-train.
  • Rein : Bien descendu et large.
  • Poitrine : Bien descendue, mais pas trop large ni bombée entre les antérieurs, quoique de bonne ampleur, avec des côtes bien cintrées derrière les épaules. Les côtes portent bien vers l’arrière.

Queue :

Lisse, forte et épaisse à la naissance, où elle est couverte sur une longueur de 7,5 à 10 cm (3-4 pouces) par de courtes boucles; elle s’amenuise progressivement pour terminer en fine pointe. Elle ne doit pas être assez longue pour atteindre l’articulation du jarret; elle doit être portée presque au niveau du dos en formant une ligne droite.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Epaule : Très puissante, oblique.
    • Avant-bras : Droit avec bonne ossature ; il est placé sur une verticale qui, du garrot, passe par la pointe du coude.
    • Pieds antérieurs : Grands, quelque peu ronds avec doigts légèrement écartés, bien couverts de poil sur et entre les doigts, exempts de tout poil long superflu.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Très puissants.
    • Grasset (genou) : Bien angulé.
    • Jarret : Bien descendu.
    • Pieds postérieurs : Grands, quelque peu ronds avec doigts légèrement écartés, bien couverts de poil sur et entre les doigts, exempts de tout poil long superflu.

Lien :

Spaniel Club Français
33 Avenue Galliene
93800 Épinay-sur-Seine

Laissez un commentaire

*