Logo Brivanimal

Cimarron Uruguayen

Bouton pour la version imprimable
Cimarron Uruguayen

Photo* d’origine : COMPARCEIRO
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer, Molossoïdes, Chiens de montagne et de bouvier suisses
Section2 : Molossoïdes, Type dogue

Standard FCI n°353 :

Origine :

Uruguay

Caractère :

Equilibré, intelligent et d’un grand courage.

Taille et poids :

Hauteur au garrotPoids
Mâles58 à 61 cm38 à 45 kg
Femelles55 à 58 cm33 à 40 kg
N.B.Tolérance de 2 cm

Bref aperçu historique :

L’origine du Cimarron uruguayen est incertaine. On sait qu’il descend des chiens introduits par les conquérants espagnols et portugais. Ces chiens, abandonnés dans le pays, se sont croisés entre eux. Le résultat de la sélection naturelle a été que seuls les sujets les mieux adaptés, les plus forts et les plus intelligents ont survécu. C’est ainsi que le Cimarron est né. Les habitants de cette époque, reconnaissant la valeur de ces chiens, les ont domestiqués et ont progressivement commencé à les utiliser avec succès comme gardiens de leurs propriétés et comme chiens de troupeaux dans leur travail de tous les jours avec le bétail.

Aspect général :

Le Cimarron uruguayen est un chien de taille moyenne de type molossoïde, fort, compact, ayant une bonne ossature, bien musclé et agile.

Allures :

Allures faciles, couvrant bien le terrain; les membres antérieurs se portent bien en avant avec une bonne poussée des postérieurs. En mouvement, les membres sont parallèles mais convergent vers un plan médian lorsque la vitesse augmente.

Robe :

  • Qualité du poil : Court, lisse, bien couché sur le corps, avec sous-poil. Le poil long est éliminatoire.
  • Couleur du poil : Bringé ou fauve dans toutes ses nuances, avec ou sans masque. La robe fauve peut être charbonnée. Les marques blanches sont permises dans les régions suivantes : mâchoire inférieure, face inférieure du cou, poitrail, ventre et bas des membres.

Proportions importantes :

  • Hauteur au garrot : longueur du corps = 10 : 11.
  • Hauteur au garrot égale à la hauteur à la croupe.
  • Museau à peine plus court que le crâne (mesuré de l’occiput au stop).
  • La distance du sol au coude est égale à celle du coude au garrot.

Peau :

Epaisse et souple.

Tête :

  • Région crânienne :
    • Crâne : Plus large que long. Occiput légèrement marqué.
    • Stop : Modérément marqué.
  • Région faciale :
    • Truffe : Large, noire.
    • Museau : Puissant. De largeur moyenne, à peine plus court que le crâne.
    • Lèvres : La lèvre supérieure couvre la lèvre inférieure mais elle n’est pas pendante.
    • Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes, puissantes. Les dents sont fortes, bien alignées; denture complète. Articulé en ciseaux (les incisives supérieures recouvrent les incisives inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires).
    • Joues : Bien développées mais pas trop proéminentes.
    • Yeux : De dimensions moyennes, en forme d’amande. Le regard est interrogateur. De toutes les nuances du marron, selon la couleur de la robe; plus l’œil est foncé, mieux cela vaut. Les paupières épousent bien le globe oculaire et sont totalement pigmentées.
    • Oreilles : De dimensions moyennes; attache moyenne; elles sont triangulaires, tombantes mais non accolées aux joues. Elles peuvent être coupées pour leur donner une forme ronde semblable à celle des oreilles du puma mais sans jamais en amputer plus de la moitié de la longueur (sauf dans les pays où l’otectomie est interdite par la loi).

Cou :

Fort, musclé, pas trop long.

Corps :

  • Ligne du dessus : Horizontale ou légèrement ensellée. La hauteur au garrot est égale à la hauteur à la croupe.
  • Garrot : Bien dessiné.
  • Rein : Court, fort et légèrement convexe.
  • Croupe : De bonne longueur, large, inclinée à 30 degrés par rapport à l’horizontale. Sa hauteur est égale à la hauteur au garrot.
  • Poitrine : Haute, descendue au moins au niveau du coude. Large et bien développée. Côtes bien cintrées mais pas en cercles de tonneau. Poitrail bien dessiné.

Queue :

Epaisse. Attache moyenne. Elle doit atteindre le jarret. Au repos, elle est portée basse; en action, elle est portée horizontalement ou légèrement vers le haut.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    Vus de face, droits et parallèles.

    • Epaules : Bien inclinées.
    • Bras : De même longueur que les omoplates.
    • Coudes : Ni en dedans, ni en dehors.
    • Avant-bras : Droits, avec une forte ossature.
    • Métacarpes : De profil, légèrement inclinés.
    • Pieds antérieurs : Ovales, aux doigts bien serrés; les coussinets sont forts.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Musclés et puissants. Parallèles, vus de derrière.
    • Cuisses : Bien développées.
    • Grassets (genoux) : Bien angulé.
    • Métatarses : Fermes, de moyenne longueur.
    • Pieds postérieurs : Pieds de chat; coussinets forts.

Lien :

Club Des Amateurs De Molossoïdes Ibériques Et Latino-AméricainsCAMILA
Les Croyes
Route de la Bastide

84240 Grambois

Laissez un commentaire

*