Logo Brivanimal

Chien De Terre-Neuve

Bouton pour la version imprimable
Chien de Terre-Neuve

Photo* d’origine : Pleple2000
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 2 : Chiens de type Pinscher et Schnauzer – Molossoïdes- Chiens de montagne et de Bouviers suisses
Section 2 : Molossoïdes, type montagne

Standard FCI n°50 :

Origine :

Canada

Caractère :

L’expression du Terre-Neuve reflète la bonté et la douceur. Digne, joyeux et entreprenant, il est connu pour sa docilité et son calme imperturbable.

Taille et poids :

La hauteur au garrot moyenne est :

  • Mâles adultes : 71cm
  • Femelles adultes : 66cm

Le poids moyen est d’environ 68kg pour les mâles et de 54kg pour les femelles. On recherche des sujets de grande taille mais pas au détriment de l’harmonie des formes, de la qualité générale et de la puissance de la construction ni de la beauté des allures.

Bref aperçu historique :

Cette race a son origine dans l’Ile de Terre-Neuve, à partir de chiens indigènes et du grand chien d’ours noir, introduit par les Vikings après 1100. Avec l’arrivée des pêcheurs européens, diverses races ont contribués à la modeler et à lui redonner de la vigueur, mais les caractéristiques essentielles demeurèrent. Au début de la colonisation de l’île en 1610, le chien de Terre-Neuve possédait déjà en grande partie sa morphologie propre et son comportement naturel. Ces caractéristiques lui permirent de résister aux rigueurs d’un climat extrême et à l’hostilité de la mer, tandis qu’il tirait de lourdes charges sur la terre ferme, ou servait de chien d’eau ou de sauveteur.

Aspect général :

Le Terre-Neuve est un chien massif, au corps puissant bien musclé, bien coordonné dans son action.

Allures :

Le Terre-Neuve a une bonne amplitude dans l’action des antérieurs et une forte poussée de l’arrière, dégageant une impression de puissance et de facilité dans les allures. Un léger roulis du dessus est naturel. A mesure que la vitesse augmente, le chien a tendance à rapprocher les membres d’un plan médian (« piste unique »), la ligne du dessus restant horizontale.

Robe :

  • Qualité du poil : Poil double, imperméable. Le poil de couverture est de longueur moyenne et droit, sans aucune boucle. Une légère ondulation est admise. Le sous-poil est doux et dense, plus dense en hiver qu’en été mais toujours présent dans une certaine mesure sur la croupe et le poitrail. Sur la tête, le museau et les oreilles, le poil est court et fin. Les membres antérieurs et postérieurs sont frangés. La queue est complètement recouverte d’un poil long et dense mais sans former de drapeau ( sans franges tombantes). Le toilettage n’est pas recommandé.
  • Couleur du poil: Noir, blanc et noir, marron.
    • Noir : La couleur traditionnelle est le noir. La couleur doit être aussi uniforme que possible, mais on admet une légère teinte bronzée. Les marques blanches sur le poitrail, les doigts et/ou à l’extrémité de la queue sont admises.
    • Blanc et noir : Cette variété a une importance historique pour la race. On recherchera la disposition des marques suivantes : tête noire avec de préférence une liste blanche s’étendant sur le museau, un manteau noir avec des marques également réparties, une croupe noire, la partie supérieure de la queue de couleur noire. Les autres régions doivent être blanches et peuvent porter un minimum de mouchetures.
    • Marron : Cette couleur va du chocolat au bronze. Les marques blanches sur le poitrail, les doigts et/ou à l’extrémité de la queue sont admises. Les sujets marron et les sujets blanc et noir seront présentés dans la même classe que les noirs.

Proportions importantes :

La longueur du corps, de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse, est supérieure à la distance du garrot au sol (hauteur au garrot). Le corps est compact. La femelle peut être légèrement plus longue et moins massive que le mâle. La hauteur de poitrine, du garrot à la partie inférieure de la cage thoracique, est légèrement supérieure à la distance entre la partie inférieure de la cage thoracique et le sol.

Tête :

Massive. La tête de la femelle a la même conformation générale, mais elle est moins massive.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Large, au sommet légèrement bombé. L’os occipital est fortement développé.
    • Stop : Bien visible mais jamais très marqué.
  • Région faciale :
    • Truffe : Grande, bien pigmentée, aux narines bien développées. De couleur noire chez les chiens noirs et blanc et noir. De couleur marron chez les chiens marrons.
    • Museau : Nettement carré, haut et modérément court, couvert d’un poil court et fin, exempt de rides. Les commissures des lèvres se voient mais elles ne sont pas excessivement prononcées.
    • Babines : Souples.
    • Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux ou bout à bout ( en pinces ).
    • Yeux : Relativement petits, bien enchâssés dans les orbites. Ils sont bien écartés et ne laissent pas voir la conjonctive. Ils sont de couleur brun foncé chez les noirs et les blanc et noir. Chez les chiens marron on admet des tons plus clairs.
    • Oreilles : Relativement petites, triangulaires, aux extrémités arrondies. Elles sont attachées bien en arrière, sur les côtés de la tête à laquelle elles sont accolées.
      Si on étend vers l’avant l’oreille de l’adulte, elle atteint la commissure interne de l’œil situé du même côté.

Cou :

Fort, musclé, bien attaché aux épaules, de longueur suffisante pour permettre un port de tête digne. Le cou ne doit pas présenter de fanon excessif.

Corps :

Le squelette est massif dans toutes ses parties. Vu de profil, le tronc est haut et vigoureux..

  • Ligne du dessus : Droite, le dessus est ferme, du garrot à la croupe.
  • Dos : Large.
  • Rein : Fort et bien musclé.
  • Croupe : Large, oblique, de façon à former un angle de 30° environ.
  • Poitrine : Large et bien descendue. Côtes bien cintrées et bien développées.
  • Ligne du dessous et ventre : Presque horizontale. L’abdomen n’est jamais remonté.

Queue :

La queue fait fonction de gouvernail quand le TerreNeuve nage. En conséquence, elle est forte et large à la base. En station debout, la queue pend en formant, le cas échéant, une légère courbe à l’extrémité. Elle atteint les jarrets ou les dépasse légèrement. Quand le chien est en action ou excité elle est portée droite avec une légère courbe vers le haut. Elle n’est jamais enroulée sur le dos ni recourbée vers l’intérieur entre les membres postérieurs.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Les antérieurs sont droits et restent parallèles au pas et au petit trop.
    • Épaule : Très musclée et bien oblique.
    • Coude : Bien au corps.
    • Métacarpe : Légèrement incliné.
    • Pieds antérieurs : Grands, proportionnés au corps, bien arrondis, aux doigts serrés et solides. Les pieds sont palmés. Les ongles sont noirs chez les chiens noirs ou blanc et noir, de la couleur de la corne chez les chiens marron. Dans le cas de doigts de couleur blanche, les ongles ne doivent pas être noirs.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Pour que le chien tire des charges, nage ou couvre un terrain efficacement, la poussée dépendant largement du train arrière, la conformation du Terre-Neuve dans son arrière est de première importance. Il faut que le bassin soit fort, large et long.
    • Cuisse : Large et musclée.
    • Grasset (genou) : Bien angulé mais pas au point de donner l’impression que le chien s’accroupit.
    • Jambe : Forte et assez longue.
    • Jarret : Relativement court, bien descendu et bien séparé, parallèle entre eux. Il n’est pas tourné en dedans ni en dehors.
    • Pieds postérieurs : Fermés et serrés. S’il y a présence d’ergots, ceux-ci auraient dû être enlevés.

Lien :

Club Français Du Terre-Neuve Et Du Landseer
Les Cottats
Route de St-Martin d’Ordon

89330 Verlin

Laissez un commentaire

*