Logo Brivanimal

Chien De Rouge De Bavière

Bouton pour la version imprimable
Chien De Rouge De Bavière

Photo* d’origine : Ralf Lotys
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang, et races apparentées
Section 2 : Chiens de recherche au sang

Standard FCI n°213 :

Origine :

Allemagne

Caractère :

Caractère calme et fiable, sensible à son maître et sélectif/réservé avec les étrangers. Grande capacité de concentration lors du travail de recherche du gibier, rapport de meute au chasseur qui mène.

Taille et poids:

Mâles>Femelles
Taille :50 – 55 cm48 – 53 cm
Poids :30 – 40 Kg25 – 35 Kg

Les chiens dont la taille dépasse la limite supérieure ne seront pas pénalisés si leur aspect général est harmonieux et si leur démarche est correcte.

Bref aperçu historique :

Les chiens de recherche au sang de Hanovre sont la descendance presque identique du Limier tenu en laisse du début du Moyen Âge. Ce chien de recherche du groupe des races de chiens courants jouait un rôle majeur au temps des droits des royaumes barbares (vers 500 après J.C.). Avec l’avènement des armes à feu, les techniques de chasse furent adaptées au grand gibier. Un chien pour la recherche du gibier blessé était désormais nécessaire. Le limier démontrant les meilleures aptitudes, le limier allemand fut progressivement dressé pour devenir le Chien de recherche au sang Allemand. Cette appellation de race persista jusqu’à ce que l’administration des chasses du royaume de Hanovre se l’approprie.La direction des chasses poursuivit le développement de cette race au sein du royaume de Hanovre et acquit des techniques de dressage concluantes.Le chien de recherche au sang allemand devint le chien de recherche au sang de Hanovre.En tant qu’élevage, le club Hirschmann e.V. perpétue cette race depuis 1894. Depuis cette date, on perpétue l’élevage de ces chiens selon des codes de performance stricts et seulement dans les régions de grand gibier comme spécialiste de la recherche des ongulés.Le mémoire du Dr. Wolf-Eberhardt Barth à la faculté Forstlichen de l’université Georg-August-Universität à Göttingen sur le thème « Le chien de recherche au sang de Hanovre comme exemple de l’évolution d’un chien de chasse allemand » , « Der Hannoversche Schweißhund als Beispiel der Entwicklung eines deutschen Jagdhundes » (Schriftenreihe des Landesjagdverbands Freie und Hansestadt Hamburg e.V., Landesjägerschaft, Heft 2, Hamburg 1970, 96 S.) est le support scientifique qui procure un aperçu de l’histoire de cette race ancienne de chiens de chasse, qui peut être qualifiée à juste titre de partie du patrimoine allemand (Chien de recherche au sang Allemand).

Aspect général :

Le chien de recherche au sang de Hanovre est généralement de taille moyenne, bien proportionné. C’est un chien puissant et performant. Il bénéficie d’une grande endurance grâce à ses membres antérieurs et postérieurs bien positionnés et puissamment musclés. Ses membres trop hauts, et particulièrement son avant-main surbâtie entravent le travail du nez au sol et sont caractéristiques du type. Sa poitrine large et profonde offre une grande place aux poumons et permet l’endurance sur les longues courses. Son front légèrement plissé et ses yeux clairs et sombres confèrent au Chien de recherche au sang de Hanovre son expression de sérieux caractéristique. Sa robe rouge (fauve rouge) est aussi un signe particulier de cette race. Elle peut varier d’une couleur de fauve clair à sombre bringé, presque noire.

Allures :

Aisance à toutes les allures avec beaucoup d’impulsion, flexible, grande amplitude au galop. Au travail, de préférence au pas et au galop.

Robe :

  • Poil : Court, serré, sec à dur, un peu plus long et plus épais à l’arrière des cuisses. La couverture de la queue est serrée et sèche, plus longue et épaisse sur le dessous.
  • Couleur : Rouge cerf clair à foncé, plus ou moins bringé, avec ou sans masque. Les petites marques blanches sur le poitrail sont tolérées.

Proportions importantes :

a) longueur du corps/hauteur au garrot : 1,4 pour 1b) hauteur de la poitrine/hauteur au garrot : 0,5 pour 1c) longueur du chanfrein/longueur de la tête : 0,5 pour 1

Peau :

Epaisse, particulièrement souple, surtout plissée à la tête et quelquefois sur la gorge. Front plissé typique de la race.

Tête :

Front légèrement plissé.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Large, allant en s’élargissant vers l’arrière, clairement bombé.Protubérance occipitale peu marquée. Vue de profil, arcades sourcilières nettement visibles.
    • Stop : Plutôt très marqué, particulièrement chez le mâle.
  • Région faciale :
    • Truffe : Large, le plus souvent noire, rarement marron foncé. Nez, grand, large, narines bien ouvertes. Chanfrein légèrement busqué ou presque rectiligne. Aspect busqué plus marqué chez le mâle. Allant en s’affinant vers le front.
    • Museau : Puissant, large et bas. Bien marqué, en adéquation avec sa fonction (environ 50% de la longueur de la tête). Mandibules solides.
    • Lèvres : Larges, couvrantes et bien arrondies.
    • Mâchoires et dents : Mâchoires normalement développées, très solides, droites, spacieuses pour une denture complète. 42 dents. Articulé en ciseaux ou tenaille.
    • Joues : Fortement musclées et très puissantes.

Yeux :

Ni proéminents, ni trop enfoncés ; les paupières épousent bien la forme du globe oculaire. Iris marron foncé. Absence d’ectropion et d’entropion.

Oreilles :

Moyennement longues, attachées haut et larges à la base, arrondies à leur extrémité, lisses et sans être papillotées, elles pendent à plat le long de la tête.

Cou :

Long et puissant, s’élargissant graduellement vers la poitrine. Peau de la gorge pleine et souple, léger fanon toléré.

Corps :

  • Ligne du dessus : Longue, souvent un peu surbâtie.
  • Garrot : Ascendance normale, base du cou puissante.
  • Dos : Puissant.
  • Rein : Large avec une légère courbure et souple.
  • Croupe : Longue et large, descendant doucement vers la queue.
  • Poitrine : Bien descendue et développée, plus profonde que large.
  • Ligne du dessous et ventre : Ligne qui remonte progressivement,ventre sensiblement levretté.

Queue :

Attachée haut, longue et peu arquée, puissante à la base et s’affinant progressivement vers la pointe.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Vus de profil, d’équerre sous le corps et droits. Vus de face, droits, souvent serrés. Bien proportionnels au corps.
    • Epaule : Omoplate bien appliquée contre la paroi thoracique, fermement musclée, bien inclinée vers l’arrière.
    • Bras : Long.
    • Coude : Bien au corps et bien placé en arrière.
    • Avant-bras : Droit, bien musclé.
    • Carpe (poignet) : Large, presque rectiligne.
    • Métacarpe : Jamais complètement raide.
    • Pieds antérieurs : Puissants, ronds, doigts bien recourbés, bien serrés, coussinets larges et fermes, griffes puissantes.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Vus de profil, position sous le corps ou légèrement inclinée vers l’arrière. Bonne angulation.
    • Vus de l’arrière, droits. Rapport au corps normal, chez un chien de taille moyenne plus long que haut sur pattes.
    • Bassin : Large et profond.
    • Cuisse : Fortement musclée.
    • Grasset (genou) : Articulation avec une angulation de plus de 120°.
    • Jambe : Droite et sèche.
    • Jarret : Large et puissant.
    • Métatarse : En position presque verticale.
    • Pieds postérieurs : Arrondis, doigts bien serrés.

Lien :

Club Français Du Chien De Rouge De Hanovre Et De Bavière
10 rue De Walheim
68130 Aspach

Laissez un commentaire

*