Logo Brivanimal

Chien Nu Du Mexique – Xoloitzcuintle

Bouton pour la version imprimable
Chien Nu Du Mexique

Photo* d’origine : Svenska Mässan
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 5 : Chiens de type Spitz et de type primitif
Section 6 : Chiens de type primitif

Standard FCI n°234 :

Origine :

Mexique

Préambule :

Le gène responsable de l’absence de poils est dominant. Cependant, certains chiots naissent poilus. L’accouplement de deux chiens nus produit le nombre le plus faible de chiots poilus et c’est pourquoi cette méthode est préférée. Il a été prouvé que cet accouplement maintient et améliore la qualité de la race.
Afin de promouvoir la diversité génétique de la race, les Xoloitzcuintle à poil bien constitués dotés d’un type et d’une morphologie excellente, et parés d’un pelage et d’une couleur de robe autorisée conformément au standard peuvent être utilisés à des fins de reproduction.
Le croisement entre Xoloitzcuintle à poil n’est pas autorisé. Le cheptel de Xoloitzcuintle à poil, utilisé à des fins de reproduction, doit être issu de chiens répertoriés, attestant d’au moins trois générations de : Xoloitzcuintle de la variété sans poil, produits de l’accouplement « chien nu » avec « chien nu ». La variété avec poils doit être considérée comme une race à part entière dans les expositions canines, afin que ces sujets soient élevés uniquement avec des chiens sans poil.

Caractère :

Le Xoloitzcuintle est un
chien silencieux et calme, gai, vigilant et intelligent, méfiant envers les étrangers. C’est un bon chien de garde et un excellent compagnon. Il n’est jamais agressif. La variété avec poils doit être identique en tous points à la variété sans poil.

Taille :

Il existe trois tailles pour les mâles comme pour les femelles.

  • Variété standard: de 46 à 60 cm. Tolérance de +2 cm chez les sujets de qualité optimale.
  • Variété intermédiaire: de 36 à 45 cm.
  • Variété miniature: de 25 à 35 cm.

Bref aperçu historique :

L’origine de cette race est très ancienne. La viande de ce chien, Xoloitzcuintli en Nahuatl et Xoloitzcuintle en espagnol, était considérée comme un mets particulièrement délicat dans le Mexique pré-hispanique. Les indigènes en mangeaient lors de cérémonies rituelles particulières à des fins religieuses. Ce chien était tenu pour un envoyé du dieu « Xolotl », qui, de toute évidence, a donné son nom à la race. La mission de ce chien consistait à accompagner les âmes des défunts jusqu’à leur demeure éternelle. Ces pratiques ont mis cette race en danger d’extinction. La fédération cynophile mexicaine (« Federación Canófila Mexicana ») a sauvé cette race indigène et en a fait son logo officiel depuis 1940. Cette race est aussi connue sous le nom de Chien chauve (ou nu, « perro pelón ») mexicain ; la variété avec poil était connue par les indigènes comme « itzcuintle ».

Aspect général :

Le Xoloitzcuintle est un chien primitif d’origine très ancienne, dont la physionomie a été forgée par l’évolution, très attachant, d’aspect élégant et élancé, modéré dans tous ses aspects, rapide, à la morphologie harmonieuse, et puissant sans pour autant être gros (ou costaud). Sa morphologie est nettement dessinée, le corps bien proportionné, la poitrine est large et la cage thoracique ample (large), les membres et la queue sont longs. Il existe deux variétés pour cette race : l’une sans poil et l’autre avec poils, toutes deux identiques, à l’exception de la robe et de la denture.

  • Variété sans poil : La caractéristique principale de cette variété est l’absence totale ou presque totale de poils avec une peau douce et lisse. La denture est presque toujours incomplète, une caractéristique liée au gêne de l’absence de poil.
  • Variété avec poils : Chien très attachant, entièrement recouvert de poils très courts. La robe doit être serrée, lisse et courte, sans sous-poil. La variété avec poils doit être tout aussi proportionnée et harmonieuse dans sa morphologie que la variété sans poil, la denture doit être complète (42 dents) et normalement développée et positionnée.

Allures :

Le chien doit se déplacer librement, d’un pas élégant, allongé et souple. Le trot est rapide et dégagé, la tête et la queue étant toujours portées haut. Les membres postérieurs ont un mouvement libre et puissant.

Robe :

  • Poil :
    • Variété sans poil : La caractéristique de cette race est l’absence totale de poils sur le corps (chien chauve ou chien nu). Cependant il présente quelques poils raides, courts et serrés de n’importe quelle couleur sur le front et la nuque. Ces poils ne doivent jamais dépasser 2,5 cm de long ni former un toupet de poils long et doux. La présence de poils durs est fréquente aux pieds et à l’extrémité de la queue, mais leur absence ne doit pas être pénalisée.
    • Variété avec poils : Cette variété présente des poils sur tout le corps.
      Le poil peut être moins abondant sur le ventre et dans la région
      interne des membres postérieurs. Le poil doit être court, plat, de
      préférence lisse et sans sous-poil.
  • Couleur :
    • Variété sans poil : Les robes d’une seule couleur foncée uniforme sont préférées. La gamme varie du noir, gris noirâtre, gris ardoise, gris foncé, au rougeâtre, foie, bronze et blond. La peau peut aussi présenter des taches de n’importe quelle couleur, y compris des marques blanches.
    • Variété avec poils : Les robes d’une seule couleur foncée uniforme sont préférées. La gamme varie du noir, gris noirâtre, gris ardoise, gris foncé, au rougeâtre, foie, bronze et blond. La peau peut aussi présenter des taches de n’importe quelle couleur, y compris des marques blanches.

Proportions importantes :

Le corps, mesuré de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse et du garrot au sol est légèrement plus long que haut, approximativement 10:9.
La femelle peut être légèrement plus longue que le mâle, en raison de sa fonction de reproductrice. Le crâne et le museau sont approximativement de la même longueur.
Il existe trois tailles dans cette race, toutes maigres et robustes, bien musclées, dotées d’une puissante cage thoracique et d’une ossature moyenne, le corps est rectangulaire et la distance du coude au sol est identique ou légèrement supérieure à la distance du garrot au coude.

Peau :

  • Variété sans poil : Vu l’absence totale de poils, la peau, chez les chiens de cette race, a une grande importance. Elle est lisse, très sensible au toucher et paraît plus chaude en raison d’une émission directe de chaleur due à l’absence de pelage. Cependant, la température du corps est la même que celle des autres chiens poilus.
    À la différence des races poilues chez lesquelles la chaleur se disperse par la ventilation naturelle, la peau exige plus de soins, car elle manque de protection naturelle et elle est exposée au soleil et aux intempéries. Les cicatrices accidentelles ne sont pas pénalisées. Le chien transpire par les pieds (par les coussinets et les membranes interdigitales) de sorte qu’il n’halète presque jamais sauf en cas de chaleur extrême. Il ne doit pas avoir de problèmes de peau évidents.
  • Variété avec poils : La peau est douce et doit être complètement couverte de poils.

Tête :

  • Région crânienne :
    • Crâne : large et fort, cunéiforme. Vu de dessus, le crâne est large et élégant et va en s’amenuisant en direction du museau ; la protubérance occipitale est peu marquée. Les lignes du crâne et du chanfrein sont presque parallèles.
    • Stop : Peu accusé, mais net.
  • Région faciale :
    • Truffe : Doit être très foncée chez les chiens à robe foncée. Peut être café (marron) ou rose chez les chiens dont la robe est de couleur bronze, et tachetée chez les sujets tachetés. Museau : Vu de profil, le museau est droit et les mâchoires sont carrées et très fortes. La langue est généralement de couleur rose, mais elle peut avoir des marques noires, de forme ronde ou formant des raies, ce qui est une caractéristique commune dans cette race. La langue est toujours à l’intérieur de la bouche. La langue paralysée et hors de la bouche est un motif d’exclusion.
    • Lèvres : Jointives et serrées.
    • Mâchoires/dents : Pour les deux variétés : Mâchoire forte. Les incisives doivent présenter un articulé en ciseaux parfait ; les supérieures recouvrent les inférieures, la face postérieure des incisives supérieures étant en contact avec la face antérieure de incisives inférieures, donnant la forme carrée des mâchoires. L’articulé en pince (incisives bout à bout) est également permis.
      • Variété sans poil : On préfère une denture complète avec toutes les incisives. L’absence de quelques incisives, canines, prémolaires et molaires, ainsi que des dents en rotation ne sont pas pénalisées puisque certains sujets n’ont pas de racines profondes. Génétiquement, l’absence de poil est intimement liée à l’absence de dents.
      • Variété avec poils : On demande une denture complète (42 dents) avec articulé en ciseaux ou en pince. Les dents sont développées et positionnées normalement.
    • Joues : Légèrement développées.
    • Yeux : De dimensions moyennes, en forme d’amande, à l’expression vive et très intelligente. Leur couleur varie selon celle de la peau dans les tons de noir, brun, châtaigne, ambre ou jaune. On préfère les couleurs les plus foncées possibles et les yeux de la même couleur. Les paupières sont bien pigmentées, noires, brunes ou grises chez les chiens de couleur foncée. On admet des paupières claires ou roses chez les chiens clairs sans que cela soit recherché.
    • Oreilles : Pour les deux variétés, les oreilles sont grandes, longues, expressives, très élégantes et de texture délicate, rappelant des oreilles de chauve-souris. Les oreilles sont toujours portées dressées lorsque le chien est attentif, leur axe présentant alors une inclinaison de 50 à 80° par rapport à l’horizontale. Quand le chien est attentif, les deux oreilles doivent être dans la même position. Les oreilles tombantes ou coupées constituent un motif d’exclusion.

    Cou :

    Pour les deux variétés, le cou est porté haut, lisse et sec ; le profil est légèrement galbé. Proportionnellement long. Mince, flexible, bien musclé et extrêmement élégant. La peau du cou est ferme, élastique, bien appliquée, sans fanon. Les chiots présentent des plis qui disparaissent avec l’âge.

    Corps :

    Construit en force.

    • Ligne de dessus : parfaitement droite et nivelée.
    • Dos : court, fort et ferme.
    • Rein : Fort et musclé.
    • Croupe : profil légèrement convexe, avec une inclinaison de 40° environ par rapport à l’horizontale.
    • Poitrine : Vue de profil, la poitrine est longue et haute, et descend jusqu’au coude. Les côtes sont cintrées, sans excès, jamais plates. Vu de face, le poitrail est de bonne largeur. La carène sternale n’est pas en saillie.
    • Ligne du dessous et ventre : Élégamment marqué. Abdomen musclé et modérément relevé.

    Queue :

    Longue et fine, avec quelques poils hirsutes, elle va en s’amincissant de la base vers l’extrémité chez le Xoloitzcuintle sans poil et elle est complètement couverte de poils dans la variété avec poils. En action, elle est relevée en formant une courbe, jamais enroulée sur le dos. Au repos, elle est tombante avec un léger crochet à l’extrémité. Elle est parfois placée entre les membres en raison des basses températures. La queue doit atteindre les jarrets. Elle doit se positionner dans le prolongement de la croupe lorsque le chien est au repos.

    Membres :

    • Membres antérieurs :
      • Épaules : Plates et musclées avec une bonne articulation scapulo-humérale qui permet un pas long, dégagé et élégant.
      • Coudes : Forts, fermes et bien au thorax, jamais en dehors.
      • Avant-bras : Vus de face, fins et perpendiculaires au sol.
      • Métacarpes : Vus de devant, droits et perpendiculaires au sol.
      • Pieds antérieurs : Les pieds sont de longueur moyenne (pieds de lièvre) avec des doigts cambrés et serrés. Ils présentent des poils hirsutes dans la variété sans poil et sont couverts de poils dans la variété avec poils. Les ongles sont noirs chez les chiens de couleur sombre et plus clairs chez les chiens de couleur bronze ou blonde. Les ongles doivent être coupés. Les coussinets sont forts et très résistants, quel que soit le terrain. Les membranes interdigitales sont bien développées. Il convient de faire l’ablation des ergots aux quatre membres sauf dans les pays où cette pratique est interdite par la loi.
    • Membres postérieurs :
      • Vue d’ensemble : Les membres postérieurs doivent être forts et musclés. Vus de derrière, ils sont parfaitement droits et parallèles, jamais collés. Les angles coxo-fémoral, fémoro-tibio patellaire et tibio-tarsien sont suffisamment ouverts pour permettre l’action libre et puissante des membres.
      • Musculature : Membres bien musclés.
      • Grasset : Angulation modérée.
      • Métatarse (jarret) : Les jarrets clos (ou jarrets de vache) doivent être fortement pénalisés.
      • Pieds postérieurs : Identiques aux pieds antérieurs.

    Lien :

    Club Du Chihuahua, Du Coton De Tulear Et Des ExotiquesCCCE
    5 résidence des Courts Sillons
    27120 Le Plessis-Hébert

Laissez un commentaire

*