Logo Brivanimal

Chien De Garenne Des Canaries – Podenco Canario

Bouton pour la version imprimable
Chien de garenne des Canaries

Photo* d’origine : Marianne Perdomo
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 5 : Chiens de type « Spitz » et de type primitif
Section 7 : Type primitif, chiens de chasse

Standard FCI n°329 :

Origine :

Espagne

Caractère :

Courageux, nerveux, agité et d’un dynamisme ardent; imposant, mais absolument pas agressif. Attaché avec abnégation a son maître, il supporte les journées les plus rigoureuses sans la moindre défaillance.

Taille :

Hauteur au garrot :

  • Pour les mâles : de 55 a 64 cm
  • Pour les femelles : de 53 a 60 cm

De par les différences de configuration des terrains où il vit et chasse, ces tailles moyennes peuvent varier ; ainsi, on peut accepter des déviations de 2 cm au-dessus de la taille maximale et en-dessous de la taille minimale, pour autant que les sujets en question correspondent à l’archétype de la race.

Bref aperçu historique :

Aux îles Canaries, dont il est originaire, il est connu sous le nom de Podenco Canario. On le rencontre fréquemment sur toutes les îles, tout spécialement les plus grandes, sur l’île de la Grande Canarie et sur l’île de Ténériffe.
Le Podenco Canario est un chien d’origine égyptienne qui fut probablement importé aux îles Canaries par les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois et par les Egyptiens eux-mêmes. C’est une race les plus anciennes qui existe, puisqu’on trouve de nombreux vestiges (gravures, statures, bas-reliefs) dans les tombes des pharaons et dans les musées comme le Louvre ou le British Museum. Cette race date d’environ sept mille ans.

Aspect général :

C’est un chien de taille moyenne, longiligne, élancé, léger et extrêmement résistant. Le squelette est bien développé. L’absence de couche de graisse permet de discerner le gril costal, la colonne vertébrale et les os de la hanche. La musculature est développée au plus haut degré, sèche; les contractions des muscles sont visibles a travers la peau.

Allures :

Le trot doit être agile, étendu et très léger.

Robe :

  • Qualité du poil : Lisse, court et serré.
  • Couleur du poil : De préférence rouge et blanc, le rouge pouvant être plus ou moins intense, allant de l’orange au rouge foncé (acajou). Toutes les combinaisons de ces couleurs.

Proportions importantes :

Légèrement plus long que haut. Poitrine bien développée sans descendre jusqu’au coude. Museau légèrement plus long que le crane.

Peau :

Ferme, adhère sans plis au corps.

Tête :

Allongée, en forme de cône tronqué, bien proportionnée au corps, d’une longueur moyenne de 21 a 22 cm. Les lignes du crane et du chanfrein sont parallèles.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Plus long que large, aplati, avec l’os occipital proéminent.
    • Stop : Peu marqué.
  • Région faciale :
    • Truffe : Large, couleur chair en harmonie avec celle de la robe. Narines modérément ouvertes.
    • Museau : Large et proéminent, en forme de cône épointé. Couleur chair plus ou moins foncée qui s ‘harmonise avec celle de la robe.
    • Lèvres : Fines et tendues, d’une couleur qui s’harmonise a la truffe.
    • Mâchoires/dents : Mâchoire en ciseaux; dents s’adaptant parfaitement, bien développées.
    • Yeux: Obliques, petits, en forme d’amande. De couleur ambre plus ou moins foncée; son intensité dépend de la couleur de la robe. Le regard, intelligent, est plein de noblesse.
    • Oreilles : Assez grandes, elles se lèvent en état d’excitation et se dressent en position légèrement divergente. Au repos, elles versent en arrière. Elles sont larges a leur point d’attache et se terminent en pointe.

Cou :

Bien musclé, droit, avec la peau lisse et sans fanon; flexible et arrondi.

Corps :

  • Dos : Fort, musculature bien développée, apte à la course et aux exigences de la chasse.
  • Rein : Un peu allongé.
  • Croupe : Ossature de la croupe solide, plus visible chez les sujets maigres ou en pleine période de chasse.
  • Poitrine : Le sternum ne fait pas saillie. Poitrine bien développée, cependant elle ne descend pas jusqu’au coude. Côtes ovales. Le périmètre thoracique dépasse la hauteur du sujet mesuré au garrot de 5 à 8cm.
  • Ligne du dessous et ventre : Relevé, sans être aussi levretté que celui du Galgo. Flancs bien marqués.

Queue :

D’insertion plutôt basse, elle apparaît comme un prolongement de la croupe. Ronde, elle ne descend guère plus bas que le jarret. Pendante, ou levée en forme de faucille. Le bout est un peu effilé et habituellement blanc. Elle n’est jamais enroulée. Il n’est pas désirable qu’elle soit portée trop haut à la marche.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Aplombs parfaits, droits, verticaux et parallèles; ossature fine, mais solide; pieds en forme de pied de chat, généralement légèrement tournés vers l’extérieur. Coussinets fermes, ovaloïdes.
    • Angulations :
      • Angle scapulo-huméral : environ 110°
      • Angle huméro-radial : environ 140°
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Bien d’aplomb, droits, robustes, musculature bien développée, jarret assez haut (environ à 18 cm du sol), pieds de chat bien droits, coussinets fermes et de forme ovale. Pas d’ergots.
    • Angulations :
      • Angle coxo-fémoral : environ 110°Petit Lévrier Italien
      • Angle fémoro-tibial : environ 120°
      • Angle du jarret : environ 130°

Lien :

Club Du Sloughi, Des Lévriers D’Afrique Et Du Galgo
2 rue Font du Rossignol
16440 Mouthiers-sur-Boëme

Laissez un commentaire

*