Logo Brivanimal

Chien Courant D’Istrie A Poil Dur

Bouton pour la version imprimable
Chien Courant D'Istrie A Poil Dur

Photo* d’origine : F.C.I.
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 6 : Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées
Section 1 : Chiens courants de taille moyenne

Standard FCI n°152 :

Origine :

Croatie

Caractère :

Doux, docile, calme et très attaché à son maître. D’un tempérament moyen, il est très passionné à la chasse.

Taille et poids :

Hauteur au garrot : de 46 à 58 cm.

  • Taille idéale chez les mâles : 52 cm
  • Taille idéale chez les femelles : 50 cm

Poids : Le poids d’un chien adulte normalement nourri est de 16 à 24 kg. On recherche un poids moyen d’environ 20 kg.

Bref aperçu historique :

on histoire est parallèle à celle du chien courant d’Istrie à poil ras, mais l’iconographie et les rapports écrits sont rares, les chiens à poil hérissé étant en général peu appréciés dans l’imagerie à cause de leur aspect externe moins attirant. Mais le chien courant d’Istrie à poil dur a été longuement décrit par B. Laska en 1896 et en 1905 : sous le nom de « barbini » on achetait ces chiens en Istrie dans la région de Buzet et de Pazin. Pendant la première guerre mondiale, la race a presque disparu. Dès 1924, ces chiens ont été inscrits dans le livre des origines croate. La race fut reconnue par la FCI en 1948 et le premier standard publié en 1969.

Aspect général :

La couleur de la robe est blanc de neige avec des marques jaune-orangé. Le poil est long et hérissé. Tête oblongue avec des sourcils touffus. Corps robuste, ossature solide. Queue forte et quelque peu en forme de sabre. L’expression du chien est sévère et taciturne, quelques fois même sombre. La voix est sonore, d’une intonation moyenne à souvent grave.

Allures :

La marche est très souple; les allures sont vives.

Robe :

  • Qualité du poil : Le poil de couverture -dit poil de jarre- est dur, d’une longueur de 5 à 10 cm, mat, hérissé, jamais bouclé et sans ondulations. Sous ce poil de couverture rude on trouve, spécialement en hiver, un sous-poil abondant et court. Le poil de couverture n’est pas couché sur la peau, mais hérissé; il ne doit pas s’entortiller ou former des mèches feutrées. La longueur et la densité du poil varie selon les régions du corps.
  • Couleur du poil : Le blanc de neige est la couleur de fond. Les oreilles sont habituellement orangées; sur le front on trouve souvent une tache de la même couleur en forme d’étoile. Les oreilles peuvent aussi présenter des mouchetures orangées, ce qui est signe de race pure. Des taches orangées plus ou moins étendues ou des mouchetures de même couleur peuvent être présentes sur tout le corps, mais le plus souvent à la base de la queue. Ces marques ne doivent pas être nombreuses et étendues de façon à l’emporter sur le fond blanc de neige.
    La couleur des marques doit être vive, ni pâle, ni foncée, ni marron, ce qui indiquerait un métissage. Une troisième couleur, même sous forme de quelques poils, n’est pas admissible.

Proportions importantes :

La longueur du corps doit dépasser au maximum de 10% la hauteur au garrot.

Peau :

Elastique et bien tendue sur tout le corps, sans rides, rougeâtre.

Tête :

La tête est bien proportionnée par rapport au corps. Sa longueur est de 20-24 cm; elle ne doit pas être trop légère. La pigmentation des muqueuses visibles est foncée.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Légèrement bombé. La protubérance occipitale est bien apparente, ainsi que le sillon frontal, qui, souvent, est recouvert d’une mèche de poils longs et souples. Le front est assez large. Le crâne se rétrécit vers les yeux.
    • Stop : Pas très accentué.
  • Région faciale :
    • Truffe : Large avec des narines bien développées d’une pigmentation noir-foncé.
    • Museau : Fort, rectangulaire; chanfrein large, couvert de moustaches touffues. Vu de devant, les mandibules donnent au museau un certain arrondi.
    • Mâchoires/dents : Dents fortes; articulé en ciseaux; denture complète.
    • Lèvres : Bien jointives, pas trop épaisses.
    • Yeux : La pigmentation de l’iris est foncée; les yeux sont grands, mais non exorbités; le regard est sombre; vu leurs poils rudes et plus longs, les sourcils sont broussailleux et épais.
    • Oreilles : Pas très épaisses et revêtues d’un poil plus court. Attachées pas loin des yeux, mais pas haut près du bord du profil supérieur du crâne. Les oreilles s’élargissent vers leur milieu et sont bien appliquées contre les joues. Elles sont suffisamment longues, plus fines et arrondies à leurs extrémités.
      Portées vers l’avant, on considère qu’elles sont très longues lorsqu’elles atteignent à peu près la truffe et longues si elles atteignent les canines; elles doivent être au moins mi-longues et atteindre au moins les arcades sourcilières.

Cou :

Vu de profil, l’attache du cou avec la tête est marqué à l’arrière de la protubérance occipitale. Sa longueur est de 12 à 15 cm et sa peau est tendue, sans fanon.

Corps :

  • Vue d’ensemble : La ligne du dessus forme une légère pente en direction de la croupe.
  • Garrot : Peu prononcé.
  • Dos : Droit et large. Sa longueur est bien proportionnée par rapport à la hauteur au garrot.
  • Rein : Court, musclé et arrondi.
  • Croupe : Large, surtout chez les femelles ; légèrement inclinée, arrondie, les hanches étant apparentes.
  • Poitrine : Large et profonde, elle descend au moins jusqu’au niveau du coude. Sa circonférence dépasse habituellement de 12 à 15 cm la hauteur au garrot. Côtes arrondies. Pointe du sternum à peine visible, poitrail arrondi.
  • Ligne du dessous et ventre : La ligne du dessous remonte progressivement depuis l’appendice xiphoïde vers l’attache des membres postérieurs. Ventre légèrement remonté; les flancs sont peu accentués et ne doivent pas être levrettés.

Queue :

Attachée pas trop haut, elle est plus forte à sa base et va en s’amenuisant vers la pointe; portée bas avec une légère courbure vers le haut, elle atteint le jarret ou le dépasse de peu.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Epaules : Omoplates obliques, longues, musclées et bien attachées au thorax. L’angle de l’articulation scapulo-humérale est proche de 90°.
    • Coudes : Pas tournés en dedans.
    • Avant-bras : Vertical et bien musclé.
    • Carpe (poignet) : A peine visible.
    • Métacarpe : Court, presque vertical, toutefois avec une légère inclinaison qui forme avec la verticale un angle de 10°.
    • Pieds antérieurs : En forme de pieds de chat, étroits, avec les doigts serrés, coussinets bien développés et résistants. Ongles forts.
  • Membres postérieurs :
    • Cuisse : Courte, large et musclée.
    • Jambe : Plus longue que la cuisse, oblique et bien musclée.
    • Jarret : Fort et large.
    • Métatarse : Court et vertical; s’il y a des ergots, ils doivent être éliminés.
    • Pieds postérieurs : Comme les antérieurs, souvent un peu plus longs.

Laissez un commentaire

*