Logo Brivanimal

Chien D’Arrêt Portugais

Bouton pour la version imprimable
Chien D'Arrêt Portugais

Photo* d’origine : Pleple2000
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 7 : Chiens d’arrêt
Section 1 : Chiens d’arrêt continentaux, Type braque

Standard FCI n°187 :

Origine :

Portugal

Caractère :

C’est un animal extrêmement doux et affectueux, rustique et capable d’une grande endurance et d’un grand dévouement. Calme et très sociable mais quelque peu hautain avec ses congénères. De nature curieuse, il travaille avec persistance et vivacité. Très ardent à la chasse, il reste en contact étroit avec son maître.

Taille et poids :

Hauteur au garrotPoids
Mâles56 cm +/- 4cm20 à 27 kg
Femelles52 cm +/- 4 cm16 à 22 kg

Bref aperçu historique :

Le Chien d’Arrêt Portugais est originaire de la Péninsule ibérique; il descend de l’ancien Braque Péninsulaire qui est un ancêtre commun des autres chiens d’arrêt. Il a évolué en s’adaptant au climat, au terrain et au gibier ainsi qu’à la sélection imposée par les critères socio-culturels des Portugais qui l’élèvent pour la chasse depuis des siècles. La race a conservé sa morphologie ainsi que ses critères d’utilisation, qui sont similaires à ceux qui existent de nos jours.
Au Portugal on peut retracer son existence jusqu’au 12ème siècle au moins. Au 14ème siècle il était connu sous le nom de « podengo de mostra » et montrait déjà sa capacité à chasser. Il était élevé dans les chenils du roi et ceux des nobles et utilisé pour la fauconnerie. Au cours du 16ème siècle, déjà connu sous le nom de « perdigueiro » (de « perdiz », le nom portugais pour « perdrix »), il était souvent utilisé par le peuple.
La sélection de ses caractéristiques actuelles et sa promotion par un groupe d’éleveurs et chasseurs a démarré au début du 20ème siècle.

Aspect général :

Chien braccoïde de taille moyenne, rectiligne, puissant mais avec une structure harmonieuse accompagnée d’une grande souplesse dans ses mouvements. Vues de profil, les lignes du dessus et du dessous forment une silhouette élégante.

Allures :

Mouvements normaux, faciles et élégants. Polyvalent au travail, et s’adaptant facilement au terrain, aux conditions climatiques et au gibier, le mouvement alterne entre un galop comprenant un temps de suspension et un trot étendu et facile.

Robe :

  • Qualité du poil: Court, dur, bien serré et dense, également distribué sur tout le corps sauf les aisselles, l’aine, la région anale et la région génitale où le poil est plus clairsemé et doux. Il est plus fin et plus court sur la tête, surtout aux oreilles qui ont un aspect de velours. Sans sous poil.
  • Couleur du poil: Jaune dans les nuances pâles, moyennes et foncées, unicolore ou avec des marques blanches sur la tête, le cou, le poitrail, l’extrémité inférieure des membres, et sous les coudes et les jarrets et à l’extrémité de la queue lorsque celle-ci n’a pas été écourtée.

Proportions importantes :

Le corps est carré, ou presque carré. Le rapport crâne/museau est de 6:4; hauteur au garrot/hauteur de poitrine 2:1.

Tête :

En proportion avec le corps, bien construite, avec de dimensions harmonieuses, elle donne l’impression d’être plus grande qu’elle ne l’est. Un peu grosse mais pas osseuse ni empâtée. Elle est revêtue d’une peau flasque et fine qui ne présente pas de rides. Vue de profil elle est rectiligne, vue de face elle est carrée. Les axes cranio-faciaux longitudinaux supérieurs sont convergents.

  • Région crânienne :
    • Crâne: Vu de face, il est carré avec la ligne du dessus presque plate; vu de profil, il est légèrement bombé. La longueur du crâne ne doit pas dépasser 6/10 de la longueur totale de la tête, soit un index céphalique de 60%.
      Vu de face le front est presque plat, haut, large et symétrique; vu de profil il est légèrement bombé. Les arcades sourcilières sont bien développées. Le sillon frontal est large et peu profond. La protubérance occipitale est peu apparente.
    • Stop: Bien marqué (90 – 100°).
  • Région faciale :
    • Truffe: Noire, elle forme un rectangle parfait (90°) avec le chanfrein et la lèvre supérieure. Elle est de bonne conformation; les narines sont larges, humides et bien ouvertes.
    • Museau: Rectiligne et horizontal; suffisamment large et de la même largeur sur toute sa longueur qui représente 4/10° de la longueur de la tête.
    • Lèvres: La lèvre supérieure est tombante; carrée vue de profil. Elle forme un angle droit (90°) avec le chanfrein; vues de profil, elle est en demi-lune à l’extrémité; vue de face, elle forme un angle étroit avec la ligne inférieure. La lèvre supérieure s’unit à la lèvre inférieure par des commissures flasques et plissées, ce qui fait que les coins de la bouche sont un peu tombants. La bouche est moyennement fendue; les muqueuses présentent une pigmentation irrégulière; occlusion normale permettant la superposition des lèvres.
    • Mâchoires/Dents: Saines, correctes, une dentition complète, articulé en ciseaux.
    • Joues: Parallèles. Le pli à l’arrière de la commissure labiale est peu visible; région parotide bien remplie.
    • Yeux: Expressifs, plein de vivacité, de couleur marron plus foncée que celle de la robe; de forme ovale presque ronde, grands mais sans exagération, horizontaux et remplissant bien l’orbite. Les paupières sont fines et bien ouvertes; pigmentation noire.
    • Oreilles: Attachées au-dessus la ligne des yeux vers l’arrière de la tête. Tombantes, leur surface est presque plate avec un ou deux plis longitudinaux lorsque l’animal est en éveil; de forme triangulaire, beaucoup plus larges à la base qu’à la pointe qui est arrondie (rapport 2.5 : 1). La longueur des oreilles doit être légèrement supérieure à celle du crâne. Elles sont minces, souples et revêtues d’un poil fin, serré et très court.

Cou :

Droit, légèrement galbé dans son tiers supérieur; la longueur ne doit pas être inférieure à celle de la tête; il n’est pas très gros et est garni d’un court fanon. Il doit s’unir à la tête d’une façon gracieuse et suivant une inclinaison d’environ 90°; la transition cou/thorax doit être harmonieuse.

Corps :

  • Ligne du dessus: Rectiligne, se relevant légèrement de la croupe vers le garrot.
  • Garrot: Pas très haut.
  • Dos: Court, large, rectiligne, s’inclinant légèrement vers la croupe à laquelle il est bien attaché.
  • Rein: Court, très large, fortement musclé, légèrement voussé et se soudant bien à la croupe.
  • Croupe: D’une largeur en proportion avec celle de la région lombaire; conformation harmonieuse avec un axe légèrement oblique s’inclinant un peu vers le bas.
  • Poitrine: Haute et large, indiquant une bonne ampleur du thorax, lequel doit être plus développé dans le sens de la hauteur et de la profondeur que dans celui de la largeur. Doit descendre jusqu’au coude. Dans la partie supérieure, les côtes sont bien arrondies et très larges; en coupe transversale la cage thoracique est en forme de fer à cheval avec les parties latérales qui s’unissent par le sternum.
  • Ligne du dessous et ventre: Légèrement oblique du sternum à l’aine. Le ventre plat se lie aux hanches dans une courbe arrondie; la distance qui sépare la hanche de la dernière côte donne au flanc un aspect court et plein.

Queue :

  • Entière : d’une longueur moyenne, elle ne doit pas dépasser le jarret. Droite, insérée à hauteur moyenne, forte à sa base, elle s’amincit graduellement vers l’extrémité. Bien attachée, en parfaite continuité de la ligne de la croupe. Au repos, la queue tombe naturellement mais ne doit jamais rentrer entre les jambes. En action, elle se relève à l’horizontale ou un peu au-dessus de la ligne du dessus mais jamais à la verticale ni en forme de faucille.
  • Ecourtée : De manière à couvrir les parties génitales sans les dépasser.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : D’aplomb, vus de face; parfaitement parallèles à l’axe médian du corps. Vus de profil, d’aplomb donnant une impression de grande stabilité, de soutien et une facilité naturelle de mouvement.
    • Epaule: Longue, d’inclinaison moyenne, bien placée et fortement musclée. L’angle scapulo-huméral est de 120°.
    • Bras: Bien placé contre le thorax. Sa longueur est en rapport avec celle de l’épaule; son angulation est en rapport avec le degré d’inclinaison de l’épaule.
    • Coude: Séparé du thorax par l’aisselle, les contours sont nets; le coude est bien descendu, à distance égale de la ligne médiane du corps, tourné ni en dedans ni en dehors. L’angle humérus / radius est de 150°.
    • Avant-bras: Dégagé du tronc, long, droit et perpendiculaire au sol vu de face ou de profil.
    • Carpe: En parfaite continuité de l’avant-bras.
    • Métacarpe: Large et légèrement oblique.
    • Pieds antérieurs: Proportionnés à la longueur des membres, plutôt ronds que longs sans toutefois ressembler à des pieds de chat. Les doigts sont bien formés, serrés, uniformes et solides afin d’offrir un bon appui. Les coussinets sont forts et bien développés; la peau est noire, épaisse, dure et résistante. Les ongles sont forts, durs et de préférence noirs.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : D’aplomb vus de derrière et de profil et parfaitement parallèles à l’axe médian du corps.
    • Cuisse: Longue, large et bien musclée. Les fesses présentent une courbure plus ou moins accentuée; longues avec une musculature légèrement élastique. Angle hanche/fémur 95°.
    • Grasset (genou): Placé un peu en dessous mais assez près de l’abdomen. Légèrement saillant et un peu dévié en dehors. Angle fémur/tibia 120°.
    • Jambe: Bien placée, d’une longueur proportionnelle à celle de la cuisse, son angulation doit être en relation avec l’inclinaison de la croupe.
    • Jarret: Suffisamment ouvert et bien placé, large et épais avec des contours nets. Angle tibia/tarse 145°.
    • Métatarse: Moyen ou court, vertical, presque cylindrique, sec et d’épaisseur régulière.
    • Pieds postérieurs: Identiques aux pieds antérieurs mais légèrement plus longs.

Lien :

Drahthaar Club De France
20 rue du petit gouy
62870 Gouy-St-André

Laissez un commentaire

*