Logo Brivanimal

Chien D’Arrêt Allemand A Poil Raide – Stichelhaar

Bouton pour la version imprimable
Chien D'Arrêt Allemand A Poil Raide

Photo* d’origine : Alephalpha
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 7 : Chiens d’arrêt
Section 1 : Chiens d’arrêt continentaux, type braque

Standard FCI n°232 :

Origine :

Allemagne

Caractère :

Equilibré, calme, résistant, courageux; il est cependant maître de lui, et ni peureux ni agressif.

Taille :

Hauteur au garrot :

  • Mâles 60-70 cm
  • Femelles 58-68 cm.

Bref aperçu historique :

Le chien d’arrêt allemand à poil raide est la race la plus ancienne des chiens d’arrêt à poil dur. En 1888, Hans von Kadisch a démontré que le chien d’arrêt allemand à poil raide était la variété à poil dur de l’ancien chien d’oysel allemand et pas simplement une variété du chien d’arrêt à poil court. Ainsi il ne s’agit pas d’une variété récemment créée, mais bien d’une race ancienne qui a été sélectionnée et développée à partir de sujets survivants clairsemés qui avaient subsisté en Allemagne. Le « Club du Stichelhaar », fondé en 1892, a changé de nom en 1976 et a adopté celui de « Verein Deutsch Stichelhaar ». Dès le début de son activité, cette société a appliqué les règles d’élevage en race pure et a exclu tout croisement avec des races anglaises.

Aspect général :

De taille moyenne à grande taille, ce chien d’arrêt puissant est doté d’un poil ferme et rude et d’une barbe modérée. Les sourcils sont bien marqués, ce qui lui donne un air farouche.

Allures :

Couvrant bien du terrain, avec bonne extension des antérieurs et forte poussée des postérieurs. Les membres se déplacent dans des plans parallèles à l’axe du corps. Bons aplombs.

Robe :

  • Qualité du poil : Sur le corps, le poil doit être raide, dur et hérissé; peu serré, il est dirigé par région dans le même sens et a une longueur approximative de 4 cm. Sur les épaules et vers les parties inférieures du corps, le poil est un rien plus long et forme à partir de la gorge de légères franges qui suivent la ligne médiane de la poitrine et du ventre et qui sont orientées vers le bas. Sur tout le corps, il y a assez souvent un sous poil à peine visible.
    Au museau, le poil forme une barbe modérée. Sur le chanfrein, le poil est court et rêche ; il n’est ni long ni mou, encore moins retombant. Sur le haut de la tête le poil court et dur est couché; sur les oreilles, il est quelque peu plus long que chez le chien d’arrêt allemand à poil court et pas aussi rêche que sur le sommet de la tête.
    La tête doit être dépourvue de tout poil doux, laineux ou soyeux. Les sourcils sont broussailleux et fermes, les poils étant disposés en arc de cercle et dressés obliquement vers l’extérieur.
    Sur la face antérieure des membres antérieurs, le poil court et dur est couché; sur la face postérieure, du coude au carpe, il forme des franges un peu plus longues. Sur les faces postérieures des membres postérieurs il y a également de légères franges qui s’étendent presque jusqu’au jarret. Entre les doigts, il pousse un poil court et plus doux qui ne déborde pas.
    La queue est garnie d’un poil abondant et serré qui est bien couché dans le sens de la croissance. A la face inférieure de la queue, le poil est quelque peu plus long, sans pour autant former une brosse de poils qui se redressent ni un panache.
  • Couleur du poil : Marron, avec ou sans taches blanches au poitrail. Marron mélangé de blanc, avec ou sans plages marron. Rouan clair, avec ou sans plages marron.

Proportions importantes :

  • Dans la mesure du possible, la longueur du corps doit être égale à la hauteur au garrot.
  • La longueur du corps peut cependant dépasser de peu la hauteur au garrot.

Peau :

Tendue, sans former de plis.

Tête :

Elle est proportionnée à la taille et son expression correspond bien au sexe du sujet.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Légèrement bombé, large ; vu de profil, le point le plus haut est placé au milieu de la courbure. La protubérance occipitale n’est pas trop fortement développée.
    • Stop : Peu marqué, il monte en pente douce.
  • Région faciale :
    • Truffe : De couleur marron clair à foncé, pas de couleur chair.
    • Museau : Long, puissant, moyennement large. Pas pointu. Chanfrein droit.
    • Lèvres : Les lèvres sont tombantes et bien ajustées; elles forment un pli au niveau des commissures des lèvres.
    • Mâchoires/dents : Mâchoires et dents fortes; elles forment un articulé en ciseaux régulier et complet selon la formule dentaire du chien.
    • Yeux : Légèrement ovales, de grandeur moyenne, limpides, ni en saillie ni enfoncés dans les orbites. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire. De couleur marron, mais aussi d’une couleur plus claire quand la robe est de couleur plus claire; jamais jaunes.
    • Oreilles : De grandeur moyenne, pas trop larges à l’attache, la pointe est émoussée en arrondi. Elles sont attachées haut et sur toute leur largeur.
      Elles ne dépassent pas trop le derrière de la tête et pendent dans la mesure du possible sans tourner à plat contre la tête.

Cou :

De longueur moyenne, puissant, la nuque légèrement galbée; il va en s’élargissant progressivement vers le bas jusqu’à atteindre la pleine largeur de la poitrine. Pas de fanon.

Corps :

  • Ligne du dessus : Droite, peu inclinée vers l’arrière.
  • Garrot : Nettement marqué.
  • Dos : Droit, fort, bien musclé, solide.
  • Rein : Musclé.
  • Croupe : Pas trop courte, peu inclinée.
  • Poitrine : Cage thoracique bien descendue, vue de face accusée. Les côtes sont bien cintrées, jamais plates.
  • Ligne du dessous et ventre : Ventre modérément remonté vers l’arrière et bien ferme, tout spécialement dans la région des flancs.

Queue :

De longueur moyenne, elle est forte à sa naissance et n’est pas attachée trop bas. Dans les pays où la caudectomie a été interdite par la législation, la queue peut rester naturelle. Elle doit atteindre l’articulation du jarret et être portée droite ou tout au plus légèrement courbée vers le haut.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Vus de face, les antérieurs sont droits et parallèles; vus de profil, ils sont bien placés sous le corps. La distance du sol au coude doit être quelque peu supérieure à celle du coude au garrot.
    • Epaule : Oblique, fortement musclée.
    • Bras : Pas trop long, fortement musclé.
    • Coude : Ni dévié en dedans ni en dehors.
    • Avant-bras : Fort et droit.
    • Carpe (poignet) : Fortement développé.
    • Métacarpe : Solide et droit.
    • Pieds antérieurs : Ronds, les doigts serrés. Les coussinets sont gros et résistants. Les ongles sont bien courbés.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Vus de derrière, les postérieurs sont droits et parallèles; ils sont dotés d’une bonne ossature et bien musclés. Bonnes angulations du grasset et du jarret.
    • Cuisse : Musclée, large, formant un bon angle avec le bassin.
    • Grasset (genou) : Fort, bien coudé.
    • Jambe : Longue, musclée et nerveuse.
    • Jarret : Solide.
    • Métatarse : Presque vertical au-dessous du jarret.
    • Pieds postérieurs : Ronds à ovales ; les doigts sont serrés et les coussinets sont gros et résistants. Les ongles sont bien courbés. Au sol, les pieds sont parallèles, ni déviés en dedans ni en dehors.

Lien :

Drahthaar Club De France
20 rue du petit gouy
62870 Gouy-St-André

Laissez un commentaire

*