Logo Brivanimal

Braque De Burgos

Bouton pour la version imprimable
Braque De Burgos

Photo* d’origine : Canarian
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 7 : Chiens d’arrêt
Section 1 : Chiens d’arrêt continentaux, type braque

Standard FCI n°90 :

Origine :

Espagne

Caractère :

Rustique, équilibré, tranquille et posé; c’est un grand chien d’arrêt, tout spécialement indiqué pour la chasse au gibier à poil et à plume. Avec son regard doux, très noble, c’est une race d’excellent caractère, docilité et intelligence.

Taille :

Hauteur au garrot :

  • Mâles : de 62 à 67 cm
  • Femelles : de 59 à 64 cm

Cette race présente un degré élevé de dimorphisme sexuel, les mâles étant plus homogènes et les femelles de tailles plus variables et, en général, plus fines.

Aspect général :

Chien de chasse de bonne taille, eumétrique et médioligne. Avec une tête bien développée, un tronc compact et des membres solides; à oreilles tombantes et poil court. Longueur se rapprochant le plus possible de la taille au garrot. On doit rechercher les proportions et l’harmonie fonctionnelles, tant statiques que dynamiques.

Tête :

Dans l’ensemble, la tête est grande et forte, avec un crâne bien développé, un museau et une région faciale solides et des oreilles tombantes en tire-bouchon. L’ensemble crâne-museau, vu de dessus, doit être modérément rectangulaire avec une diminution progressive vers la truffe, sans donner un aspect de museau pointu. Le rapport entre la longueur du crâne et celle du museau est de 6 à 5. Les lignes supérieures du crâne et du chanfrein sont divergentes.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Large, fort, bombé et, de profil, convexe; le sillon médian est bien marqué et la crête occipitale est peu prononcée. Sinus frontaux accusés.
    • Stop : En pente douce, peu marqué.
  • Région faciale :
    • Truffe : Marron foncé, humide, grande et large avec des narines bien ouvertes.
    • Museau : Profil rectiligne ou très légèrement busqué vers la truffe. Large sur toute sa longueur, il ne doit pas donner l’impression d’être pointu. Chanfrein large.
    • Lèvres : Pendantes sans être flasques. La supérieure couvre bien l’inférieure. L’inférieure forme une commissure labiale marquée. Les muqueuses doivent être de couleur marron.
    • Mâchoires/dents : Dents solides, blanches et saines. Articulé en ciseaux. Toutes les prémolaires sont présentes.
    • Yeux : Moyens, en amande, de couleur noisette, de préférence foncés; avec un regard noble et doux donnant parfois l’impression de tristesse. La peau des paupières, d’épaisseur moyenne, est pigmentée de marron comme les muqueuses. La paupière inférieure doit être la plus possible appliquée contre le globe oculaire.
    • Oreilles : Longues et tombantes, de forme triangulaire. Attachées au niveau de la ligne des yeux, au repos, elles pendent gracieusement en tire-bouchon. Sans exercer de traction, elles doivent arriver à la commissure labiale et ne pas atteindre la truffe. Douces et molles au toucher; le poil et la peau sont fins, avec un réseau veineux marqué. Quand le chien est en éveil, l’attache est plus haute et la ligne d’insertion est plus plate.
    • Palais : Avec des muqueuses roses et des arrêtes bien marquées.

Cou :

Fort et puissant; il est large à partir de la tête et continue en s’élargissant légèrement vers le tronc. Bord supérieur légèrement galbé. Bord inférieur avec un fanon bien défini qui, partant des deux commissures labiales, est double, mais sans être de développement exagéré.

Corps :

  • Vue d’ensemble : Carré, fort et robuste avec poitrail et thorax puissants, donnant l’impression de force et d’agilité.
  • Garrot : Bien défini.
  • Ligne du dessus : Rectiligne et horizontale; on recherche une légère déclivité à partir du garrot. Jamais ensellé et sans oscillations pendant le mouvement.
  • Dos : Puissant et musclé.
  • Rein : Moyen, large et musclé, donnant l’impression de puissance.
  • Croupe : Large et solide. On veillera à ce que son inclinaison par rapport à la ligne du dos et au sol soit inférieure à 45°. Hauteur à la croupe égale ou inférieure à la hauteur au garrot.
  • Poitrine : Large, bien descendue, elle atteint le niveau du coude; musclée et puissante. Pointe du sternum marquée. Côtes bien développées, arrondies, pas plates. Espaces intercostaux bien marqués et larges au fur et à mesure qu’on s’approche des côtes flottantes. Le périmètre thoracique doit être égal à la hauteur au garrot augmenté d’un quart de celle-ci.
  • Ligne du dessous et ventre : Ventre modérément relevé vers les organes génitaux. Cordes du flanc descendues et flancs bien marqués.

Queue :

Grosse à la racine, attachée à hauteur moyenne. Elle est amputée entre le tiers et la moitié de sa longueur.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Aplombs parfaits. Membres droits et parallèles. Ossature solide, métacarpes courts et pieds bien développés.
    • Epaule : Modérément oblique, bien musclée. L’omoplate doit avoir à peu près la même longueur que le bras.
    • Bras : Fort et bien musclé. Sa longueur mesure les 2/3 de celle de l’avant-bras.
    • Coude : Bien appliqué contre la paroi thoracique.
    • Avant-bras : De forte ossature avec des tendons marqués. Droit, bien d’aplomb. Sa longueur est le double de la longueur totale du carpe au sol.
    • Métacarpe : Peu oblique de profil, il est placé pratiquement dans le prolongement de l’avant-bras. Ossature solide.
    • Pieds antérieurs : De chat, doigts serrés, phalanges solides et hautes. Ongles foncés. Tubercules plantaires robustes, et coussinets très larges et résistants. Membrane interdigitale de développement modéré.
    • Angulations :
      • Angle scapulo-huméral voisin des 100°.
      • Angle huméro-radial voisin des 125°.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Postérieurs puissants et musclés, de forte ossature, avec de bons aplombs et des angles corrects, des jarrets bien marqués et coudés, donnant l’impression de puissance et de solidité.
    • Cuisse : Très forte, avec une musculature bien visible, bien marquée et développée. Sa longueur mesure les ¾ de celle de la jambe.
    • Jambe : Longue et de forte ossature; sa longueur est le double de celle du métatarse.
    • Jarret : Bien marqué, avec le tendon nettement visible.
    • Métatarse : De forte ossature, perpendiculaire au sol.
    • Pieds postérieurs : De chat, comme ceux des membres antérieurs, quoique légèrement plus allongés.
    • Angulations : Angle coxo-fémoral voisin des 100°, angle fémoro-tibial voisin des 120° et angle du jarret ouvert à plus des 130°.

Laissez un commentaire

*