Logo Brivanimal

Bichon Bolonais (Bolognese)

Bouton pour la version imprimable
Bichon Bolonais

Photo* d’origine : Pleple2000
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 9 : Chiens d’agrément et de compagnie
Section 1 : Bichons et apparentés

Standard FCI n°196 :

Origine :

Italie

Caractère :

Très sérieux, en général peu remuant. Entreprenant, docile, très fortement attaché à son maître et à son entourage.

Taille et poids :

Hauteur au garrot :

  • Pour les mâles de 27 à 30 cm
  • pour les femelles de 25 à 28 cm

Poids : De 2,5 à 4 kg.

Bref aperçu historique :

Ses origines se confondent avec celles du Bichon maltais, car ses ancêtres lointains sont les mêmes petits chien cités en latin par Aristote (384-322 A.C.) sous la dénomination de « canes melitenses ». Déjà connu à l’époque romaine, le Bichon bolonais figure tout spécialement parmi les cadeaux très appréciés que se faisaient pendant toute une époque les puissants de ce monde. Cosme de Medicis (1389-1464) n’en amène pas moins de huit à Bruxelles pour en faire cadeau à autant de seigneurs belges. Philippe II, roi d’Espagne de 1556 à 1598, après en avoir reçu deux en cadeau de la part du duc d’Este, remercie le donateur en lui écrivant que ces deux petits chiens sont le  » cadeau le plus royal qu’on puisse faire à un empereur ». Des Bichons bolonais sont représentés sur les tableaux du Titien, de Pierre Breughel dit le Vieux et de Goya.

Aspect général :

De petit format, avec un tronc ramassé et compact, couvert d’un poil blanc pur, long et flou.

Allures :

Dégagées, énergiques, avec un port de tête noble et distingué.

Robe :

  • Qualité du poil : Long sur tout le corps, de la tête à la queue, de la ligne dorsale jusqu’aux pieds. Il est plus court sur le chanfrein. Plutôt flou, donc pas couché, mais en mèches; il ne forme jamais de franges.
  • Couleur du poil : Blanc pur, sans aucune tache ni aucune nuance de blanc.

Proportions importantes :

Chien construit dans le carré, de sorte que la longueur du tronc est égale à la taille (hauteur au garrot).

Tête :

De longueur moyenne, elle atteint 1/3 de la hauteur au garrot. Sa largeur, mesurée au niveau des arcades zygomatiques, est égale à sa longueur.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Le crâne, de forme légèrement ovoïde dans le sens sagittal et plutôt plat dans sa partie supérieure, a des parois plutôt convexes; les saillies des os frontaux sont bien développées. Les axes longitudinaux du crâne et du chanfrein sont parallèles; le sillon frontal est peu accentué, et la protubérance occipitale peu marquée. La longueur du crâne est légèrement supérieure à celle du museau.
    • Stop : Assez accentué.
  • Région faciale :
    • Truffe : Sur la même ligne que le chanfrein, vue de profil, sa face antérieure se trouve sur la verticale. Elle est volumineuse et doit être obligatoirement de couleur noire.
    • Museau : La longueur est égale aux 2/5 de la longueur de la tête; le chanfrein est rectiligne et les faces latérales du museau sont parallèles entre elles; ainsi la face antérieure du museau est presque carrée. La région sous-orbitaire est bien ciselée.
    • Lèvres : les lèvres supérieures étant peu développées en hauteur, elles ne recouvrent pas les inférieures, et le profil inférieur du museau est déterminé par la mandibule.
    • Mâchoires/dents : Mâchoires de développement normal, avec des arcades maxillaire et mandibulaire qui s’adaptent parfaitement.
    • Dents blanches, régulièrement alignées, avec denture forte et complète. Articulé des incisives en ciseaux, articulé en tenailles toléré.
    • Yeux : Situés sur un plan presque frontal, bien ouverts, de grandeur supérieure à la normale. L’ouverture palpébrale est ronde; le globe oculaire ne doit pas être proéminent; la sclère n’est pas visible. Les bords des paupières sont obligatoirement noirs, et l’iris est de couleur ocre foncé.
    • Oreilles : Attachées haut, elles sont longues et pendantes, mais plutôt rigides à leur base, de sorte que la partie supérieure du pavillon se détache du crâne, donnant ainsi l’impression que la tête est plus large que ce qu’elle est en réalité.

Cou :

Sans fanon; sa longueur est égale à la longueur de la tête.

Corps :

Le chien étant construit dans le carré, la longueur du tronc, mesurée de la pointe de l’épaule à celle de la fesse, est égale à la hauteur au garrot.

  • Garrot : Peu sorti de la ligne du dos. Profil supérieur : Le profil rectiligne du dos, et celui du rein, légèrement convexe, se fondent harmonieusement dans la ligne de la croupe.
  • Croupe : Très peu oblique, elle est très large.
  • Poitrail : Le manubrium du sternum est peu sorti.
  • Poitrine : Ample, descendue jusqu’au niveau des coudes, avec des côtes bien cintrées, elle a une hauteur qui atteint presque la moitié de la hauteur au garrot.
  • Ligne du dessous et ventre : Après le profil du sternum, elle remonte légèrement vers le ventre.

Queue :

Attachée dans la ligne de la croupe, elle se recourbe sur le dos.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Considérés dans leur ensemble, ils sont parfaitement d’aplomb et parallèles entre eux par rapport au plan médian du tronc.
    • Epaule : La longueur est égale à ¼ de la hauteur au garrot; par rapport à l’horizontale, elle est oblique et approche de la verticale par rapport au plan médian du tronc. Elle est bien libre dans son mouvement.
    • Bras : Bien appliqué sur le tronc, il est de longueur presque égale à celle de l’épaule, mais moins oblique que celle-ci.
    • Coude : Il est dans un plan parallèle au plan médian du tronc.
    • Avant-bras : Sa longueur est égale à celle du bras; il suit une direction parfaitement verticale.
    • Carpe et métacarpe : Vus de face, ils prolongent la ligne verticale de l’avant-bras. Vu de profil, le métacarpe est quelque peu oblique.
    • Pieds antérieurs : Ils sont de forme ovale, avec des coussinets élastiques foncés et des ongles noirs très durs.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Considérés dans leur ensemble et vus de derrière, ils doivent suivre, de la pointe de la fesse au sol, une ligne parfaitement verticale. Ils sont parallèles entre eux.
    • Cuisses : Leur longueur est égale à 1/3 de la hauteur au garrot. Elles sont obliques de haut en bas et d’arrière en avant et parfaitement parallèles au plan médian du tronc.
    • Jambe : Elle est plus longue que la cuisse.
    • Jarret : L’angle tibio-tarsien n’est pas très fermé.
    • Métatarse : La distance de la pointe du jarret au bout des doigts est légèrement inférieure au tiers de la hauteur au garrot.
    • Pieds postérieurs : Mêmes caractéristiques que les antérieurs, mais moins ovales.

Lien :

Club Des Bichons Et Petits Chiens Lions
58 route de Lignières
18200 Orval

Laissez un commentaire

*