Logo Brivanimal

Berger Des Pyrénées A Poil Long

Bouton pour la version imprimable
Berger des Pyrénées à poil long

Photo* d’origine : KeJa
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de montagne et de bouvier suisses)
Section 1 : Chien de berger

Standard FCI n°141 :

Origine :

France

Caractère :

C’est un petit chien courageux, débrouillard, capable d’initiative et entièrement dévoué à son maître. Il est de caractère volontaire et une bonne poigne est généralement nécessaire pour canaliser son énergie et tirer le meilleur parti de son intelligence et de sa vivacité. Il est souvent méfiant envers les étrangers.

Taille :

  • Mâle : 42 à 48 cm
  • Femelle : 40 à 46 cm

Une tolérance de 2 cm en plus ou en moins est admise pour les sujet parfaitement typés.

Bref aperçu historique :

D’humbles origines, il est pratiquement inconnu de la cynophilie officielle jusqu’au début du XXe siècle. Son type varie assez considérablement d’une vallée à une autre, son format, sa fourrure, peuvent être très différents, son caractère et son comportement, eux, ne varient pas. C’est entre 1921 et 1925 que s’élabore le premier standard officiel dû à M. Bernard Sénac-Lagrange. Il a été modifié d’abord sous sa présidence puis sous celles de M. Charles Duconte (1954-1986), de M. Guy-Jean Mansencal (1986-2000) et de M. Alain Pécoult (depuis 2000- …) avec l’étroite collaboration de M. Raymond Triquet depuis 2001.

Aspect général :

Chien dénotant sous un minimum de taille et de poids un maximum d’influx nerveux. Une physionomie toujours en éveil, un air malin et méfiant, joints à une grande vivacité de mouvement, donnent à ce chien une allure caractéristique à nulle autre pareille.

Allures :

Au pas, le Berger des Pyrénées a une allure assez réduite. Le trot, allure préférée du Berger des Pyrénées, doit être franc et vigoureux. Au petit trot la tête est portée un peu haut ; au trot allongé la tête est dans la ligne du dos. Les pieds ne sont jamais très relevés, l’allure est coulante, le chien rase le sol.

Robe :

  • Qualité du poil : Le poil, long ou mi-long, mais toujours bien fourni, est presque plat ou légèrement ondulé, plus fourni et plus laineux sur la croupe et les cuisses, sa texture tenant le milieu entre le poil de chèvre et la laine de brebis. Le mélange du poil sec et du poil laineux peut occasionner chez certains sujets des sortes de mèches ou de cordes appelées « cadenettes » et parfois des plaques ou « matelotes » qui se recouvrent comme des tuiles sur la croupe et la cuisse. On peut trouver des « cadenettes » même au poitrail et sur les antérieurs au niveau du coude. Le museau porte un poil plus court et moins fourni. Sur le bout du museau, et parfois tout le museau, il est couché et implanté d’avant en arrière. Sur les côtés ainsi que sur les joues, le poil est plus long et rebroussé « en coup de vent » d’avant en arrière. Les yeux doivent être bien apparents et non recouverts par le poil.
  • Couleur du poil : Fauve plus ou moins foncé, charbonné ou non, avec parfois un peu de blanc au poitrail et aux membres ; gris plus ou moins clair, avec souvent du blanc en tête, au poitrail et aux membres; bleu bigarré de noir (arlequin ou bleu ardoisé). Il existe également des robes bringées et des robes noires ou noires marquées de blanc (panachure limitée). Les robes de couleur franche sont préférées.

Proportions importantes :

  • Le crâne est à peu près aussi long que large.
  • Le museau est plus court que le crâne dans un rapport chanfrein 2, crâne 3.
  • La longueur du corps est supérieure à la hauteur au garrot.
  • La distance du coude au sol est supérieure à la moitié de la hauteur au garrot.

Tête :

Dans sa forme générale elle est triangulaire.

  • Région crânienne :
    • Crâne : Il est moyennement développé, presque plat, avec un sillon central légèrement accusé, il s’arrondit harmonieusement sur les côtés; protubérance occipitale peu prononcée. Il est à peu près aussi large que long. Sa partie antérieure se relie en pente douce au museau.
    • Stop : Il est peu marqué.
  • Région faciale :
    • Truffe (nez) : Elle est noire.
    • Museau : Il est droit, un peu plus court que le crâne, allant en s’amenuisant en forme de coin, son extrémité n’est cependant pas pointue.
    • Lèvres : Elles sont peu épaisses, recouvrent parfaitement la mâchoire inférieure et ne présentent aucune commissure apparente. Leur bord et le palais sont noirs ou fortement marqués de noir.
    • Mâchoires / dents : La denture doit être complète. Les canines sont fortes. L’articulé est en ciseaux. L’articulé en tenaille (bout à bout) est admis.
    • Yeux : Ils sont expressifs, légèrement en amande et de couleur brun foncé.Ils ne doivent être ni proéminents, ni trop enfoncés. Les yeux vairons sont admis chez les chiens à robe bleu bigarré de noir (arlequin ou gris ardoisé) dont ils sont presque toujours une caractéristique. Les paupières sont bordées de noir, quelle que soit la couleur de la robe.
    • Oreilles : Elles doivent être assez courtes, modérément larges à la base et placées pas trop près l’une de l’autre au sommet du crâne, ni trop écartées. Elles sont triangulaires, fines et terminées en pointe, tombantes, plates, très mobiles. Lorsque le chien est en éveil, vues de face, leur bord supérieur prolonge sensiblement la ligne transversale du crâne. Elles peuvent aussi être partiellement dressées ; en ce cas, leur partie inférieure doit être dressée et mobile, idéalement, le tiers supérieur ou la moitié de l’oreille doit retomber vers l’avant ou le côté, de façon symétrique pour les deux oreilles.

Cou :

Il est plutôt long, assez musclé, bien dégagé des épaules.

Corps :

L’ossature est solide sans lourdeur, la musculature est sèche.

  • Dessus : Il est bien soutenu.
  • Garrot : Il est bien ressorti.
  • Dos : Il est assez long et solide.
  • Rein : Il est court et légèrement arqué, il le paraît d’autant plus que la toison du chien est souvent plus fournie sur l’arrière-main.
  • Croupe : Elle est plutôt courte et assez oblique.
  • Poitrine : Elle est moyennement développée, elle descend au niveau du coude. Les côtes sont légèrement arrondies.
  • Ligne du dessous et ventre : Il est peu descendu.

Queue :

Pas très longue, attachée plutôt bas et formant crochet à son extrémité ; elle est bien frangée. Quand le chien est en éveil, en général, elle dépasse à peine la ligne de dessus, cependant, elle peut se recourber vers l’avant. Dans les pays où cette pratique n’est pas interdite par la loi, certains sujets sont écourtés. Queue rudimentaire admise.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : D’aplomb, secs, nerveux, bien frangés.
    • Epaule : Assez longue, moyennement oblique.
    • Bras : Oblique et de longueur moyenne.
    • Avant-bras : Droit.
    • Carpe : L’articulation du poignet est accusée.
    • Métacarpe : Légèrement oblique vu de profil.
    • Pied antérieurs : Sec, assez plat, d’un ovale accentué. Les coussinets sont foncés. Les ongles, petits et durs, sont recouverts par le poil que l’on trouve aussi sous le pied, entre les tubercules.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Les angulations sont assez fermées. Les chiens au poil demi-long ont les membres dépourvus de franges.
    • Cuisse : Elle n’est pas très longue et moyennement oblique, bien musclée, « gigotée ».
    • Grasset (Genou) : Il est bien angulé et dans l’axe du corps.
    • Jambe : Elle est assez longue et oblique.
    • Jarret : Il est sec, placé bas, bien coudé. Les jarrets sont parfois un peu clos.
    • Métatarse : Il est vertical ou très légèrement oblique vers l’avant.
    • Pied postérieurs : Il est sec, assez plat, d’un ovale accentué. Les coussinets sont foncés. Les ongles, petits et durs, sont recouverts par le poil que l’on trouve aussi sous le pied, entre les tubercules.
    • Ergots : Les membres postérieurs peuvent, ou non, porter des ergots simples ou doubles.

Lien :

Réunion Des Amateurs De Chiens Pyrénéens
La Bourgnine
3917 Route de Pertuis

84460 Cheval-Blanc

Laissez un commentaire

*