Logo Brivanimal

Affenpinscher

Affenpinscher

Photo* d’origine : UMD-Database
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Classification FCI :

Groupe 2 : Chien de Pinscher et Schaunzer, Molossoïdes, Chiens de montagne et de Bouvier suisses
Section 1 : Chien de type Pinscher et Schaunzer

Standard FCI n°186 :

Origine :

Allemagne

Caractère :

Intrépide, attentif, tenace et fidèle, parfois passionné et emporté. Dans son essence c’est un chien de famille agréable.

Taille et poids :

  • Hauteur au garrot : Pour mâles et femelles : de 25 à 30 cm.
  • Poids : Pour mâles et femelles : environ de 4 à 6kg.

Bref aperçu historique :

Anciennement chien de famille dans le sud de l’Allemagne. Albrecht Dürer (1471-1528) a représenté les ancêtres de ces chiens sur ses gravures en bois. Les premières inscriptions d’Affenpinschers remontent à l’année 1879. Ces chiens nains très appréciés au début du 20ème siècle ont été développés à partir des Pinschers à poil dur. La couronne de poil qui encadre sa tête souligne son expression simiesque. La couleur allait d’unicolore jaunâtre, rougeâtre ou blanc-grisâtre à gris foncé, ou noir-grisâtre à noir pur.

Aspect général :

L’Affenpinscher est un chien de petit format, compact, à poil dur; sa face a une expression simiesque.

Allures :

Démarche trottinante, dégagée et coulante; la poussée des postérieurs est modérée. Vu de devant et de derrière, le mouvement est droit et parallèle.

Robe :

  • Qualité du poil : Sur le corps, le poil doit être dur et bien fourni. Sur la tête il forme la parure caractéristique composée de sourcils en piquants broussailleux, d’un encadrement en couronne des yeux, d’une barbe imposante, d’un toupet et de favoris. En tête, le poil doit être le plus raide possible, en mèches qui se dressent radialement. Ces particularités sont essentielles pour produire l’expression simiesque.
  • Couleur du poil : Noir pur avec sous-poil noir.

Proportions importantes :

Le rapport entre la longueur du corps et la hauteur au garrot doit autant que possible donner l’impression d’un chien inscriptible dans le carré.

Peau :

Bien appliquée sur tout le corps.

Tête :

  • Région crânienne :
    • Crâne :Plutôt rond qu’allongé, en total pas trop lourd, fortement bombé avec un front nettement dessiné.
    • Stop : Accentué.
  • Région faciale :
    • Truffe: Ronde, pleine et noire. Narines bien ouvertes.
    • Museau : Court et droit (pas retroussé). Le chanfrein est droit.
    • Lèvres : Bien appliquées aux mâchoires, de couleur noire.
    • Mâchoires/dents : Denture complète (42 dents) avec des dents d’un blanc pur. La mandibule, qui est légèrement recourbée vers le haut, dépasse le maxillaire. Les incisives d’une denture saine sont régulièrement implantées et forment une ligne légèrement arrondie. Quand la gueule est fermée, les canines et les incisives ne doivent pas être visibles ; de même, quand la gueule est fermée, l’Affenpinscher ne doit pas montrer la langue. L’absence de 2 PM1, PM2 ou PM3, respectivement l’absence de deux dents de ces trois catégories est toléré.
    • Yeux : Foncés, plutôt arrondis et en boule ; les bords des paupières pigmentés de noir épousent bien la forme du globe oculaire et sont encadrés par une couronne de poils raides.
    • Oreilles : Attachées haut, pointant symétriquement vers l’avant, en forme de « V », les bords internes des oreilles étant accolés à la tête.
      Oreilles droites, petites, dressées symétriquement et aussi verticalement que possible.

Cou :

Droit, plutôt court, fermement implanté, solide ; la peau de la gorge est bien appliquée et ne forme pas de plis.

Corps :

Solide, carré, compact.

  • Ligne du dessus : Depuis le garrot légèrement en pente vers l’arrière, formant une ligne presque droite.
  • Garrot : Il constitue le point le plus haut du dessus.
  • Dos : Fort, court et ferme.
  • Rein : Court et solide ; la distance entre le dernier arc costal et la hanche est courte, de sorte que le chien apparaît ramassé.
  • Croupe : Courte, elle se fond imperceptiblement en léger arrondi dans la racine de la queue.
  • Poitrine : Légèrement aplatie sur les faces latérales, de largeur modérée, elle descend plus bas que le niveau des coudes.
  • Ligne du dessous et ventre : Modérément relevé; la ligne du dessous est presque parallèle à la ligne du dessus (du garrot à l’attache de la
    queue).

Queue :

Naturelle : l’objectif à atteindre est la queue en sabre ou en faucille.

Membres :

  • Membres antérieurs :
    • Vue d’ensemble : Les antérieurs sont solides, droits, parallèles et pas serrés.
    • Epaule : Bien musclée. L’omoplate est longue, oblique (formant un angle d’environ 45° avec l’horizontale) et appliquée à plat.
    • Bras : Bien au corps, solide et musclé.
    • Coude : Correctement appliqués, tournés ni en dedans ni en dehors.
    • Avant-bras : Fortement développé, droit vu de tous les côtés.
    • Carpe : Solide et fort.
    • Métacarpe : Vu de face vertical, vu de profil légèrement incliné par rapport au sol, fortement développé et musclé.
    • Pieds antérieurs : Courts et ronds ; les doigts sont serrés et cambrés (pieds de chat), les coussinets résistants, les ongles courts, noirs et solides.
  • Membres postérieurs :
    • Vue d’ensemble : Vus de profil, les postérieurs sont obliques et modérément angulés ; vus de derrière ils sont parallèles.
    • Cuisse : Fortement musclée, large.
    • Grasset (genou) : Tourné ni en dedans ni en dehors.
    • Jambe : Longue et solide.
    • Jarret : Modérément coudé.
    • Métatarse : Vertical par rapport au sol.
    • Pieds postérieurs : Un peu plus longs que les antérieurs ; les doigts sont serrés et cambrés, les ongles courts et noirs.

Laissez un commentaire

*