Logo Brivanimal

Adoption et accueil d’un chien

Adoption chienLe souvenir du compagnon de votre enfance, lui qui vous a accompagné lors de vos premiers pas, de vos premiers jeux; les enfants qui vous le réclament depuis des mois ou la simple envie de partager de beaux et bons moments avec un être aimant, les raisons de vouloir adopter un chien ne manquent pas. Il est vrai que cet animal apporte tellement de joies et de bonheurs. Mais pour cela, encore faut-il que son arrivée soit bien préparée.


Avant de se lancer, il faut s’assurer de bien vouloir s’engager pour plusieurs années. Un chien à la maison représente une part supplémentaire dans le budget, une nouvelle organisation (notamment pour les vacances). Si cela ne vous effraie pas et que vous n’avez pas changé d’avis c’est que vous êtes prêts à adopter !

Choix de la race

Le premier point après avoir pris la décision d’adopter est de savoir quel type de chien, nous allons choisir.
Il existe plus de trois cents races canines reconnues officiellement par la FCI : des grandes races, des petites races, des sportives, des plus fragiles. Vous l’avez compris, il en existe de toutes sortes. Même s’il est plus que probable que votre cœur penche vers une race en particulier, prenez le temps de bien vous renseigner à son sujet. Il n’est pas rare, par exemple, de voir les jeunes hommes se tourner vers les rottweiler, qui sont de formidables chiens. Cependant, sont-ils sûr de pouvoir assumer financièrement les soins, l’alimentation ? S’ils sont en couple et qu’ils ont déjà pour projet d’avoir un bébé, auront-ils encore suffisamment de temps à lui consacrer pour ses sorties ?
Le but n’est pas de vous dire de prendre telle race ou pas mais de prendre le temps de bien réfléchir quant au chien qui correspondra le mieux à votre rythme de vie.
Si vous vous rendez dans la catégorie « Fiches races » de la section « Chien » de Brivanimal, vous pourrez découvrir les différentes races qui existent. Sur la plupart des pages, un lien vers le club reconnu par la S.C.C. se trouve en bas.
Vous pourrez également, pour ceux qui en doute encore, voir que petite race ne signifie pas forcément toutou à sa mémère et qu’ils peuvent faire d’excellent compagnon de jeu pour vous et vos enfants.

Maintenant que l’on connait la race, passons à l’étape suivante.

Se préparer à recevoir le chien chez soi

On a tendance à aller chercher l’animal, puis à penser aux achats (gamelles, jouets,…). Ces derniers se feront dans la précipitation. Résultat: on se retrouve avec un tas de jouets et on oublie le plus important.

vous devez penser à préparer trois lieux :

  • L’espace alimentation :
    Pièce facile a nettoyer. Généralement, la cuisine fait office de coin repas. On y trouvera deux gamelles, une pour la nourriture et une autre pour l’eau régulièrement remplacée afin que le chien ait toujours de l’eau fraîche à disposition.
  • L’espace repos :
    Une caisse en plastique ou en osier avec un coussin dans un endroit calme suffit, sans courant d’air et non un lieu de passage fréquent (couloir avec beaucoup d’alleés et venues, près d’une porte).
    Toujours veiller à l’hygiène de la couche.
  • L’espace jeu :
    Il est préférable que le chien ait ses propres jouets et non pas les objets de la maison tels que les pantoufles pour éviter toute destruction de chaussures ou autre. Il faut lui apprendre avec quoi il peut jouer ou non.

Pour l’alimentation et la sellerie, il vous faudra attendre d’avoir l’animal avec vous.
Demandez bien où vous allez le chercher, avec quel type d’aliment il a été nourri pour continuer avec dans un premier temps. Ensuite vous verrez avec votre vétérinaire quel type d’aliment lui donner et comment effectuer la transition.
Pour le collier ou le harnais, vous pourrez mieux voir ce qui lui convient. Pour la laisser, évitez les modèles avec rallonge. Optez pour quelque chose qui vous permettra de le garder près de vous pendant la marche.

Maintenant que vous êtes fixés sur la race, que tout est prêt chez vous, la question du lieu d’adoption se pose.

Où adopter ?

Animalerie ou éleveur ?

On serait tenté de dire qu’il n’y a rien de mieux qu’un éleveur. On fait une recherche rapide sur internet ou sur les petites annonces. On trouve la race, le prix semble raisonnable. L’affaire est jouée !
Tout n’est pas aussi simple. L’animalerie n’est pas forcément à bannir d’office. Certaines boutiques importent en masse des animaux dont l’origine est douteuse, malades, des chiots sevrés beaucoup trop vite. Il se peut aussi que vous ayez affaire à un animalier, quelqu’un qui aime son métier et donc les animaux, qui travaille avec des éleveurs passionnés et saura vous conseiller et vous accompagner dans votre choix en vous proposant des chiots qui n’ont pas été séparés trop tôt de leur mère et en bonne santé.
En ce qui concerne les éleveurs, cette simple appellation n’est pas une garantie. Il existe des gens qui prennent le temps de bien sélectionner leurs géniteurs afin de limiter la transmission de maladies aux portées à venir, soignent correctement leurs bêtes, veilleront à ne pas faire mettre bas une chienne âgée. Quand d’autres n’y verront là qu’un moyen simple et rapide de gagner de l’argent et traiteront leurs chiens comme de vulgaires animaux de rente qui doivent être rentabilisés au maximum…

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos proches qui ont déjà un chien pour savoir où il l’ont adopté et comment cela s’est passé. Une fois de plus, les clubs de races sont une bonne source d’informations. Ils pourront vous donner des adresses d’éleveurs qui ont fait leurs preuves.

Surtout évitez l’achat coup de cœur. Pour cela, le mieux est de ne pas faire le tour des animaleries avec vos enfants. Ils nous est déjà difficile de pas craquer sur ces adorables petites boules de poils qui nous appellent derrières les vitres, si vous ajoutez à cela les suppliques et les larmes de vos enfants… Je vous laisse imaginer la scène.

Il reste une troisième possibilité à laquelle on ne songe pas toujours. Ce sont les refuges. Certains d’entre-eux animés par des équipés passionnées font un excellent travail de dressage auprès de leurs pensionnaires. Ils connaissent leurs chiens et vous accompagneront dans votre choix. De plus, Une fois l’animal chez vous, si l’adaptation n’est pas évidente, vous pourrez toujours passer un coup de fil ou aller les voir pour quelques conseils.

Vous avez bien réfléchi à la race, au lieu où adopter, tout est prêt à la maison et vous rentrez à la maison avec quelqu’un de plus.

L’accueil du chien

Les premiers instants sont importants, le chiot ou le chien peut se sentir un peu perdu, il a quitté le lieu où il vivait avec peut-être d’autres congénères pour se retrouver dans son nouveau chez soi avec des humains. Vous devez rester à ses côtés au moins la première heure. Moment pendant lequel l’animal doit pouvoir sentir ses nouveaux maîtres et apprendre à les connaître par le biais du jeu, activité qui doit s’interrompre s’il commence à montrer des signes de fatigue.
Au fur et à mesure que le temps passe, laissez le chien partir à la découverte de son nouveau territoire. Il vaut mieux empêcher l’accès aux endroits qui lui sont interdit dès le départ.

Ensuite, viens le moment de la première nuit ! C’est souvent là que les problèmes commencent. Mais ne vous inquiétez pas, vous arriverez à lui apprendre à dormir seul.

Il est fortement déconseillé de laisser dormir avec vous mais si vous le souhaitez… L’acclimatation sera plus simple, toutefois à la longue ça peut amener certains inconvénients comme des difficultés pour le chien à être seul. C’est également la qualité de votre sommeil et votre intimité, si vous êtes en couple, qui peut en prendre un coup.

Pour habituer le chien, vous pouvez le premier soir progressivement amener l’animal à voir de moins en moins de monde autour. Quelqu’un reste le temps qu’il s’endorme. Laissez lui une serviette pour qu’il puisse s’y mettre au chaud, ne réagissez pas trop vite aux premiers gémissements. Sachez vous reposer car demain sera un autre jour à partager avec le petit dernier, il aura besoin de vous en forme.

Voilà, cela fait maintenant quelques jours que votre chien est parmi vous. Les premières nuits furent difficiles mais personne ne regrette. Déjà, vous ne pouvez plus concevoir faire sans lui.
(N’oubliez pas la rubrique Adoption de notre forum pour venir partager vos conseils ou poser vos questions aux autres membres)

Laissez un commentaire

*