Logo Brivanimal

Thaï

Bouton pour la version imprimable
Thaï

Photo* d’origine : Heikki Siltala
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Introduction :

Reprenant les caractéristiques des Siamois qui concouraient du XIXème siècle jusqu’à la fin des années 1960, le Thaï est en tous points similaire à ce qui est appelé communément le « chat de nos grand-mères », ou « siamois traditionnel ». Le Thaï est l’ancêtre du Siamois actuel, auquel il ne doit ressembler en aucune façon.
Doté d’une forte personnalité, le Thaï est vif et bavard.

Tête :

Légèrement plus longue que large, la tête, vue de face, forme un triangle équilatéral aux contours adoucis. Les joues sont assez rondes chez les femelles et peuvent être plus développées chez les mâles, dans une proportion raisonnable par rapport au gabarit général du chat. Le profil est constitué de deux lignes droites parallèles réunies au niveau des yeux par une légère courbe.

Museau :

De longueur moyenne, ni pointu ni excessivement arrondi, le museau prolonge doucement le triangle de la tête. Le menton est ferme.

Yeux :

Ovales, légèrement de biais. L’axe des yeux se prolonge en direction de la base des oreilles. La couleur est du bleu le plus intense possible.

Oreilles :

Larges à la base et arrondies à l’extrémité, les oreilles sont de taille moyenne et placées assez haut sur la tête.

Encolure :

De longueur moyenne, l’encolure est bien musclée, notamment chez les mâles.

Corps :

De format foreign, le corps est de taille moyenne, très musclé mais sans lourdeur. La poitrine est bien ouverte et légèrement arrondie.

Pattes :

Plutôt fines, les pattes sont bien proportionnées par rapport au corps.

Pieds :

Ovales, les pieds sont de taille moyenne.

Queue :

De longueur moyenne, épaisse à la base, la queue va en s’effilant jusqu’à une extrémité légèrement arrondie.

Robe & Texture :

La robe est courte et serrée. La fourrure est couchée sur le corps. La texture est fine et soyeuse.

Couleur :

le Thaï est un chat colourpoint. Il doit donc y avoir un contraste net entre la couleur des points, qui est la plus homogène possible, et celle du corps qui est uniforme.
L’absence de marques fantômes est souhaitée, avec toutefois une tolérance chez les chats tabby.
Il doit être tenu compte de l’effet de l’âge et de la couleur de base sur l’évolution du patron colourpoint : les points sont souvent incomplètement développés chez le chaton, surtout dans les teintes diluées, tandis que des ombres plus foncées sur le corps d’un chat mature sont normales.

Source : L.O.O.F.

Lien :

Eurothaï
Thaï Feline’s Club

Laissez un commentaire

*