Logo Brivanimal

Snowshoe

Bouton pour la version imprimable
Snowshoe

Photo* d’origine : Cooseman22
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Introduction :

C’est une éleveuse de Philadelphie, Dorothy Hinds-Daugherty, qui est à l’origine du Snowshoe. Elle souhaitait en effet créer un Siamois à pieds blancs comme ceux que l’on peut voir sur certaines photos anciennes datant de l’époque victorienne. Pour cela, elle a marié des Siamois au type modéré avec d’autres races, dont le chat national des Etats-Unis, l’American Shorthair, et probablement avec des Sacrés de Birmanie.

Tête :

En forme de triangle équilatéral, la tête présente des contours arrondis. De face, l’espace entre les oreilles semble plat. Les pommettes sont hautes et la structure osseuse doit être visible, même chez les mâles adultes qui ont les joues plus développées. De profil, le front est droit et prolongé par un léger creux au niveau du nez. Ce dernier, de largeur moyenne, est le plus souvent droit. Une petite bosse est acceptée.

Museau :

De longueur moyenne, le museau est arrondi avec un léger pinch. Le menton est fort.

Yeux :

Assez grands, les yeux sont de forme ovale à ronde. Ils sont légèrement inclinés sans pour autant être orientaux. Toutes les nuances de bleu sont acceptées.

Oreilles :

De taille moyenne et placées dans le prolongement du triangle de la tête, les oreilles sont larges à la base. L’extrémité est arrondie.

Encolure :

De taille moyenne, l’encolure est forte et musclée.

Corps :

De format semi-foreign, le corps est harmonieux et musclé. Dense, il paraît peser moins lourd qu’il ne l’est en réalité. Les femelles sont plus petites et plus légères que les mâles.

Pattes :

Assez longues, les pattes ont une ossature relativement fine mais une musculature bien développée.

Pieds :

Ovales, les pieds sont bien proportionnés par rapport au corps.

Queue :

De longueur moyenne, la queue est assez épaisse à la base et va en s’effilant légèrement jusqu’à l’extrémité.

Robe & Texture :

Courte à moyennement courte, la fourrure est douce et soyeuse. Dense, elle n’est pas collée au corps.

Couleurs :

Deux motifs de panachures sont acceptés : le bicolore et le mitted. La répartition de la couleur blanche dans ce dernier patron est une des plus difficiles qui soit à obtenir car elle est très précise et largement aléatoire. Seuls les quatre pieds doivent être blancs et le visage du chat doit présenter un V inversé.

  • Mitted :

    • Points : les oreilles, le masque, les pattes -pieds exceptés- et la queue sont de la couleur de base du chat, plus foncés que le corps et si possible homogènes.
    • Pieds avant : gantage blanc et régulier.
    • Pattes arrière : blanches jusqu’au milieu des cuisses. Il ne doit pas y avoir de tache de couleur dans le blanc.
    • Corps : la couleur du corps va de coquille d’œuf à blanc laiteux, selon la couleur de base du chat. Des ombres plus foncées sont acceptées sur les épaules et les hanches. La gorge, la poitrine et le ventre sont blancs sans que la proportion de blanc ne dépasse un quart de la surface totale du chat.
  • Bicolore :

    • Points : les oreilles, le masque, les pieds et la queue sont de la couleur de base du chat, plus foncés que le corps et si possible homogènes. Le masque présente un V renversé qui doit être aussi symétrique que possible et ne pas s’étendre au-delà des bords extérieurs des yeux. La truffe est rose.
    • Corps : la couleur du corps va de coquille d’œuf à blanc laiteux, selon la couleur de base du chat. Des ombres plus foncées sont acceptées sur les épaules et les hanches. La poitrine, le ventre, les pattes et les pieds sont blancs. Quelques taches blanches sont acceptées sur le dos et les flancs sans que la proportion de blanc ne dépasse la moitié de la surface totale du chat.

Des taches colorées sur les coussinets sont acceptées chez les mitted et les bicolores.

Source : L.O.O.F.

Laissez un commentaire

*