Logo Brivanimal

Siamois – Oriental – Balinais – Mandarin

Bouton pour la version imprimable
Siamois

Siamois
Photo* d’origine : Heikki Siltala


Oriental

Oriental
Photo* d’origine : Heikki Siltala


Balinais

Balinais
Photo* d’origine : Heikki Siltala


Mandarin

Mandarin
Photo* d’origine : Heikki Siltala
(*ne représente pas forcément l’idéal de la race)

Introduction :

Le Siamois est une race très ancienne originaire d’Asie du Sud-Est. Elle a été sélectionnée par les éleveurs anglais dès la fin du XIXe siècle.
Il est à l’origine de 4 variétés de chats de type oriental qui diffèrent par la longueur du poil et le patron coloré :

  • le siamois : poil court, colourpoint.
  • l’oriental : poil court, entièrement coloré.
  • le balinais : poil mi-long, colourpoint.
  • le mandarin : poil mi-long, entièrement coloré.

Le Siamois, l’Oriental, le Balinais et le Mandarin sont des chats longilignes, élégants, sveltes et bien musclés. Combinant harmonieusement une ossature fine et une musculature souple et ferme, ce sont des chats athlétiques aux lignes fluides. Ces chats doivent être parfaitement équilibrés, l’harmonie générale ne devant pas être altérée par la présence d’une caractéristique morphologique extrême isolée. Dotés d’une forte personnalité, ils sont vifs et bavards.

Tête :

Vu de face, la tête, de taille moyenne, est longue et triangulaire. Le crâne et le front sont plats ou légèrement arrondis.
On accepte trois types de profil : parfaitement droit, légèrement convexe ou en deux plans, le plan du front prolongeant le plan du nez sans cassure.
Les joues sont plates. Des bajoues sont autorisées chez les mâles adultes.

Museau :

Vu de face, le nez s’inscrit dans le triangle de la tête, sans pinch. L’extrémité du nez ne doit pas être étroite.
De profil, le nez est long et droit.
Les mâchoires sont moyennes. Le menton est ferme, en ligne avec le bout du nez.

Yeux :

De taille moyenne, les yeux sont de forme orientale. En amande et bien espacés, ils sont inclinés vers le nez en harmonie avec le triangle de la tête. La couleur des yeux est du bleu le plus intense possible chez le siamois et le balinais, et du vert le plus intense possible chez l’oriental et le mandarin. Les yeux impairs (vert et bleu) sont acceptés chez les particolores. Les yeux impairs et les yeux bleus sont acceptés chez les Orientaux blancs.

Oreilles :

Grandes, larges à la base, bien espacées, les oreilles prolongent le triangle de la tête.

Encolure :

Longue, fine et élégante, l’encolure dégage bien la tête des épaules.

Corps :

De type oriental et de taille moyenne, le corps est long, tubulaire et ferme. Il se révèle d’une densité étonnante quand on le manipule. Il est athlétique et élancé avec une musculature ferme et souple. Les épaules et les hanches sont de même largeur. L’ossature est fine.

Queue :

Elle est en harmonie avec la longueur du corps et la hauteur des pattes.

  • Siamois et Oriental : en forme de fouet, la queue longue et fine se termine en pointe.
  • Balinais et Mandarin : longue et fine, la queue est fournie et portée avec légèreté comme une plume d’autruche.

Pattes :

Longues et élégantes, les pattes sont en harmonie avec la longueur du corps. Leur ossature est fine et leur musculature ferme.

Pieds :

Ils sont ovales et petits.

Robe :

  • Siamois et Oriental : Très courte, très serrée, lustrée, la fourrure est bien couchée sur le corps. La texture en est fine et soyeuse.
  • Balinais et Mandarin : Mi-longue et fine, la fourrure est soyeuse et couchée sur le corps. Il n’y a pratiquement pas de sous-poil. La robe est plus courte sur les épaules et va en s’allongeant sur les flancs. Les culottes et la queue sont bien fournies. Il ne doit pas avoir de collerette.

Couleur :

Le Siamois et le Balinais sont des colourpoint. Il doit donc y avoir un contraste net entre la couleur des points, qui est la plus homogène possible, et celle du corps qui est uniforme.
L’absence de marques fantômes est souhaitée, avec toutefois une tolérance chez les chats tabby.
Il doit être tenu compte de l’effet de l’âge et de la couleur de base sur l’évolution du patron colourpoint : les points sont souvent incomplètement développés chez le chaton, surtout dans les teintes diluées, tandis que des ombres plus foncées sur le corps d’un chat mature sont normales.

Condition :

Ni gras, ni maigre, sa finesse ne doit pas être confondue avec de la maigreur.

Source : L.O.O.F.

Lien :

Association Féline Des Amis Du Siamois

Laissez un commentaire

*